Votre mémoire passe par votre assiette

Votre mémoire passe par votre assiette

Il existe plusieurs raisons pour que votre mémoire vous abandonne parfois, un peu, beaucoup, trop…

Savez-vous que la solution se trouve dans votre assiette ? Ne riez pas, vous allez être surpris.

Vous avez sans aucun doute déjà entendu parler de notre second cerveau, l’intestin. Oui, l’intestin contient des neurones et il est en étroite communication avec notre cerveau principal.

La zonuline, agit sur la mémoire

Même si la zonuline agit indirectement sur notre mémoire, elle est en partie responsable de la perte de mémoire.

On trouve de la zonuline dans nos intestins. Elle est produite en excès lorsque l’on mange des produits contenant du gluten.

Lorsqu’il y a trop de zonuline dans l’intestin, la porosité de la paroi intestinale qui sert normalement à laisser passer les micronutriments pour qu’ils soient diffusés dans l’organisme, augmente et cette hyper porosité agit sur les neurones intestinaux qui communiquent avec notre cerveau principal.

C’est pourquoi, pour prévenir la perte de mémoire, il est recommandé de ne pas manger :

  • Le blé
  • Le seigle
  • L’orge
  • Les fromages à tartiner
  • Les jus de viande
  • Les aliments industriels qui contiennent de l’amidon modifié de la maltodextrine et certains arômes et colorants artificiels.

Mais ce n’est pas tout…

La mémoire dans votre assiette

Je vous le dis très souvent, le sucre est un poison. En excès, il va provoquer la caramélisation cellulaire, la glycation de vos organes vitaux, cerveau compris.

Mémoire

jarmoluk / Pixabay

Bien que le sucre ne soit pas recommandé, la majorité des Français, bien qu’informés, en consomment environ 100 grammes par jour. C’est énorme !

Ce processus de glycation entraîne un raccourcissement des télomères. Ces derniers sont impliqués dans la maladie d’Alzheimer qui touche, malheureusement, de plus en plus de personnes, pas toutes âgées.

Pesticides, OGM, médicaments, même combat

Que ce soient les légumes et les fruits de la culture intensive, ou génétiquement modifiés, ils ont un point commun, ils sont arrosés de glyphosate.

Le glyphosate a été reconnu comme un poison pour le cerveau et le système digestif. Il perturbe l’action de la vitamine D dont le cerveau a tant besoin.

Les médicaments quant à eux, contiennent aussi des molécules néfastes pour le système digestif et le cerveau.

La solution est de manger bio le plus possible.

Le tableau que je viens de brosser est déprimant. Heureusement, des solutions existent et la première se trouve dans votre assiette.

Les nutriments à privilégier pour une bonne mémoire

Nous sommes ce que nous mangeons, voici une phrase que j’ai aussi répétée de nombreuses fois dans ce blog. Cette phrase paraît dans des dizaines d’articles. Elle est la base d’une bonne santé physique et mentale et permet de rester en forme, quel que soit votre âge.

Voici quelques conseils de nutrition que vous devez déjà connaître. Mais les appliquez-vous ?

Nutrition pour la mémoire

dbreen / Pixabay

  • Mangez chaque jour une portion de fruits bios riches en nutriments protecteurs comme les antioxydants, vitamines et minéraux.
  • Mangez des légumes à profusion à chaque repas pour bénéficier de leur richesse en fibres.
  • Mangez des légumes fermentés. Ils contiennent des bactéries naturelles qui renforcent notre micro biotique (la choucroute).
  • N’oubliez pas les matières grasses, les bonnes, riches en oméga-3 comme les graines, les noix, l’huile de colza ou e coco, etc.
  • Supprimez le sucre, y compris les aliments salés qui en contiennent. Ce sont tous les produits transformés, même les bios. Le sucre est un exhausteur de goût.

En plus de ces conseils en nutrition vous pouvez aussi :

  • Bouger, être physiquement actif au moins 3 jours par semaine. Plus vous serez actif physiquement, moins vite votre cerveau s’atrophiera et mieux vous serez protégé de la maladie d’Alzheimer.
  • Reposez-vous suffisamment. Dormez assez pour que la régénération de vos cellules ait le temps de se faire. 7 à 8 heures de sommeil sont recommandées. De plus, essayez de vous coucher entre 22 et 23 heures.

Et, pour aider votre cerveau à lutter contre le stress et la pollution, vous pouvez prendre ces compléments alimentaires :

  • Des vitamines du groupe B très utiles en cas de fatigue cérébrale.
  • Du DHA, riche en oméga-3 en cure de 2 mois.
  • De la vitamine D3 qui agit sur la fabrication des neurotransmetteurs, et protège les télomères.
  • Des probiotiques pour rétablir le microbiote de l’intestin.

Je vous invite à commencer par modifier votre alimentation et faire un peu d’exercice…

Faites des Économies pour Vos Cadeaux de Noël

shopparadiz

Cliquez sur l'image pour en bénéficier !

1 commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.