S'inscrire
Skype : gazou1551

Transpirez pour vivre vieux et en bonne santé !

transpirez

Comment être plus fort, plus endurant et en meilleure santé sans s’être entraîné pendant 20 ans ? LA solution,Transpirez pour vivre vieux et en bonne santé !


Avec ce secret de longévité, vous transpirez

Je vous ai déjà parlé des montagnards centenaires de Sardaigne. Ils ont été le sujet d’intenses recherches pour comprendre les causes de leur longévité, car, malgré une alimentation quasiment similaire à celle des Sardes des villes, les habitants des montagnes de l’île vivent tous beaucoup plus longtemps.

Les chercheurs sont arrivés à mettre en évidence une seule vraie différence entre ces deux populations : la masse musculaire. Faible à modérée chez les habitants des villes, elle est élevée à très élevée chez les montagnards. C’est encore plus marqué chez les hommes que chez les femmes. Or il se trouve que le rôle des muscles dans la longévité a été reconnu.

Il a été démontré que la masse musculaire est plus importante encore que l’alimentation, puisque les Sardes ont la même alimentation en ville que dans les montagnes.

Comprendre pourquoi…

exercice physqiue

Les médecins recommandent depuis quelques décennies de faire du sport pour rester en forme. Mais quel est le lien avec la longévité ?

Les sportifs sont plus musclés que le reste de la population toutefois, les recherches montrent que même s’ils arrêtent le sport, de nombreux bénéfices pour la santé perdurent. En effet, ces bénéfices sont directement proportionnels à la masse musculaire accumulée.

Les conséquences sur la santé

Une résistance amplifiée aux virus et aux bactéries : le système immunitaire est surtout constitué de protéines. En cas d’attaque virale ou de bactéries notre système a besoin en urgence de protéines pour pouvoir multiplier ses défenses. La seule réserve de protéines immédiatement disponible se trouve dans les muscles. Les personnes qui possèdent plus de muscles sont moins sujettes aux infections et/ou s’en remettent plus vite que les autres.

Moins de 70% de risques de maladies cardiovasculaires : pour éviter les maladies cardiaques, il est conseillé de manger sainement, de bien dormir, d’éviter le stress, et de ne pas fumer. Ces conseils sont très bien, toutefois il faut savoir qu’une bonne quantité de masse musculaire et peu de masse grasse suffit à diminuer le risque de maladies cardiaques et vasculaires (AVC) jusqu’à 70 % !

Les cancers diminués de moitié : la particularité du cancer est la multiplication des cellules anormales. Notre système immunitaire le repère facilement, mais il n’a pas les défenses nécessaires pour le combattre. En ayant une bonne masse musculaire, on divise le risque de cancer par deux.

Moins de diabétiques : la masse musculaire protège aussi du diabète, car elle améliore drastiquement la sensibilité à l’insuline. Plus on a de muscle, plus les sucres de l’alimentation peuvent y être stockés pour fournir de l’énergie, sans pour cela prendre du poids ou développer un diabète.

Le sucre n’a pas le temps d’être stocké dans le sang, ce qui repose le pancréas. Le risque de diabète de type 2 est donc diminué de plus de 70 %.

Oublions l’ostéoporose : il y a un lien direct entre vos muscles et vos os. Chaque fois que vous faites fonctionner vos muscles, cela renforce vos os. Plus vous sollicitez vos os et vos muscles plus ils sont résistants.

Adieu Alzheimer, Parkinson : Nos muscles sont directement reliés à notre cerveau. Plus vos muscles travaillent moins, vous avez de risque de maladie dégénérative.

Ce qui reste problématique, c’est de pouvoir se fabriquer un capital de masse musculaire au cours de la vie. C’est loin d’être gagné…

Un entraînement intense durant 10 ans

footing

Pour tous ceux qui n’ont pas eu l’habitude de faire du sport dès leur enfance, s’y mettre à l’âge adulte, relève presque d’un exploit. Les débuts sont très difficiles.

Et après 30 ans, les choses se compliquent encore plus. Combien de temps faut-il faire de séance de fitness pour gagner 5 kilos de muscle et perdre 5 kilos de graisse ? En réalité, il faut souvent des années. Les sportifs de haut niveau suivent un entraînement sans relâche et leur musculature est souvent le résultat de plusieurs années d’injections de produits dopants… Vous ne pouvez pas vous comparer à eux.

Pour  fabriquer de la masse musculaire naturellement peut-être long, très long. Pour un homme, espérer gagner 10 kilos de muscle après 10 ans d’entraînement sérieux, à raison de 2 à 3 fois par semaine, est déjà un excellent résultat !

3 règles à suivre si vous transpirez pour vivre vieux

1. L’efficacité du sport ne se trouve pas forcément dans la durée.

Améliorer sa santé par le sport ne nécessite pas des entraînements qui durent des heures. Que vous désiriez développer votre musculature, ou que vous souhaitiez vous protéger des accidents cardiaques, s’entraîner 45 minutes par jour, trois fois par semaine est déjà très bien. Et si l’intensité est élevée, les bénéfices seront supérieurs à des entraînements quotidiens plus doux.

Pour optimiser votre temps, pratiquez votre sport avec un entraînement alternatif. Il s’agit d’alterner des phases courtes et intenses avec des phases de repos. Par exemple courir le plus vite possible pendant 2 minutes puis marcher pendant 2 minutes puis recommencer. 15 minutes à ce rythme apportent autant d’effets que 30 minutes à rythme constant et cela prend moins de temps.

2. Le secret de la régularité

Pour obtenir un début de résultat visible, il vous faudra attendre 3 mois. Faire du sport frénétiquement durant un mois puis tout arrêter pendant un mois, puis reprendre ensuite n’a que très peu d’intérêt ! Privilégiez la régularité, quitte à en faire un peu moins !

3. Il faut aussi manger

Quel que soit le moment où vous pratiquer votre sport, après, il faut manger ! C’est nécessaire pour stopper le catabolisme induit par la montée de cortisol au cours de l’exercice et ainsi commencer le processus de récupération. Ne pensez pas que rester sans manger après le sport va vous permettre de perdre du poids. Faire du sport le ventre vide et ne rien manger pendant les 2 heures qui suivent l’exercice est le meilleur moyen de surtout perdre son temps : la progression sera particulièrement ralentie.

Si vous ne donnez pas de carburant à votre corps, il risque de vous lâcher, au moment où vous ne vous attendez pas. Soyez prudent.

Je vous invite à découvrir GRATUITEMENT « Les Gazouillis » N° 0.0 qui est le premier bulletin, représentant un extrait de ce que seront les autres.

Cliquez sur le bouton pour le lire dès maintenant.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Services sur mesure

Auteure et éditrice

Danièle Galicia Danièle Galicia (nom de plume Katibel)
%d blogueurs aiment cette page :