Surpoids les dangers sur la santé à 80%

Surpoids les dangers sur la santé à 80%

Surpoids, en 2015, 1 adulte sur 2 était atteint. Plus précisément 1 adulte sur 3 en surpoids et 1 sur 6 en situation d’obésité.

Dans cet article nous allons voir ce qu’est la surcharge pondérale et le surpoids. C’est un terme que l’on emploie beaucoup, mais rarement à sa juste valeur. Nous ferons d’ailleurs la différence entre surcharge pondérale, surpoids et obésité.  Ensuite nous verrons les causes primaires de celui-ci et enfin, les risques liés.

Car oui, au-delà de l’esthétique et du regard des autres (qui représente déjà un risque psychosocial), il y a également de graves dangers qui planent sur votre santé si vous êtes en situation de surpoids.

Qu’est-ce que le surpoids ?

C’est le fait d’avoir trop de kilos. Mais en vérité on parle de surpoids quand votre IMC se situe entre 25 et 30. Quand elle dépasse 30 on entre dans la catégorie obésité. Concernant la surcharge pondérale, c’est simplement quand vous avez quelques kilogrammes en trop (que ce soit en surpoids ou en obésité).

La surcharge pondérale n’est pas qu’une question de corpulence, quand nous dépassons une IMC de 25 nous entrons en excès de poids.

Comment calculer l’IMC (indice de masse corporelle)

Poids en kg / (taille en m x taille en m)

Pour une personne de 60 kg mesurant 1m70 : 60 / (1,7 x 1,7) = 20,76.

C’est bien, car chez l’adulte l’IMC devrait se situer entre 18 et 25.

(À titre informatif, on parle d’obésité morbide quand l’IMC dépasse 40).

Si vous avez juste quelques kilos de trop, vous serez exposés aux risques que l’on va évoquer, mais moins intensément. C’est-à-dire que plus vous avez de kilos en trop, plus votre santé est menacée.

Les causes essentielles d’un excès de poids

Voyons les principaux facteurs qui mènent à la prise de poids, pour tout détailler il nous faudrait un article entier. Mais avec ceux que nous allons voir, il y a 80 % de chances que vous vous reconnaissez.

  • Une alimentation est souvent à l’origine de vos calories en trop
  • Un manque d’activité physique (souvent lié à la sédentarité)
  • Des facteurs génétiques
  • L’arrêt du tabac influe aussi sur votre poids
  • Certains traitements médicamenteux
  • Le stress, la dépression…
  • La consommation d’alcool (il ne faut pas oublier que l’alcool est particulièrement sucré)
  • La grossesse (on n’y échappe pas, les kilos se font ressentir, mais une grossesse bien menée permet de ne prendre qu’un kilo par mois en moyenne ; vous pourrez donc vite les perdre.)
  • Un temps de sommeil insuffisant

Les dangers du surpoids

surpoids alimentation

Ce qui va suivre n’est pas à prendre à la légère, 2,8 millions de personnes meurent chaque année dans le monde à cause des conséquences de leur surpoids selon une étude de l’INSERM.

L’augmentation des risques d’accident cardiovasculaires

Oui on attaque fort.

Nous avons tout d’abord l’hypertension artérielle. En effet, une personne en surpoids à 3 fois plus de chance d’y être sujet.

30 à 40 % des obèses sont hypertendus ce qui accroît les risques de maladies graves.

Mais il ne faut pas oublier également l’excès de cholestérol (l’hypercholestérolémie) et l’excès de lipides sanguins (hypertriglycéridémie).

Ce sont les conséquences du surpoids qui vont augmenter les risques d’accidents vasculaires cérébraux, les infarctus…

Et enfin, l’insuffisance cardiaque est très connue chez les personnes en surpoids.

Augmentation du risque d’hémorroïdes

Voici un sujet qui vous fera peut-être sourire, il faut bien se détendre après le point précédent. Mais il ne faut pas prendre ce risque à la légère.

Les hémorroïdes sont une dilatation des veines de la zone anale. Il est donc simple de comprendre que plus on est gros, plus il y aura de poids sur le postérieur en position assise, plus il y aura de pression exercée sur les vaisseaux sanguins. Le risque de dilatation des veines est accru.

De plus, le surpoids fragilise la colonne vertébrale, les hanches, les genoux, les tendons ce qui peut engendrer la goutte, des tendinites, de l’arthrose, troubles articulaires… Tout ceci favorise la sédentarité. Et le mode de vie sédentaire favorise les hémorroïdes (et le surpoids). Vous comprenez le cercle vicieux ?

Le diabète de type 2

De façon assez simple : plus il y a de graisse dans notre corps, plus l’organisme a besoin d’insuline.

Alors le corps étant bienfait il va en produire plus, mais il a ses limites… Et quand le pancréas ne produit plus assez d’insuline, le diabète s’installe.

Les troubles circulatoires

Ce ne sont pas les premiers auxquels on pense. Mais l’excès de graisses dans les cuisses et dans le ventre va augmenter la difficulté de circulation du sang. Il aura du mal à remonter des pieds vers le cœur (ce qui n’est déjà pas facile en temps normal).

Ces troubles circulatoires sont responsables des jambes lourdes, des œdèmes, varices, phlébites…

Les cancers

C’est maintenant prouvé par de nombreuses études. Le cancer est connu et reconnu par les statistiques comme cause de décès, au même titre que le tabac, l’alcool…. Le surpoids favorise certains cancers.

Et quand je dis “certains”, la liste est bien longue.

Le surpoids favorise le cancer de :

  • l’utérus
  • la prostate
  • sein
  • ovaires
  • côlon et rectum
  • reins
  • foie
  • pancréas
  • l’estomac

Ça fait beaucoup ? Dites-vous bien que la liste est non exhaustive ?

Troubles des menstruations

Après un sujet dramatique, un petit sourire s’impose.

La graisse abdominale favorise le syndrome des ovaires polycycliques. Il est alors très fréquent et les cycles de menstruation se dérèglent.

Maigrir peut aider à retrouver des cycles normaux. Si ce n’est pas le cas, consultez votre médecin.

L’incontinence urinaire

L’obésité aggrave l’incontinence urinaire, notamment à l’effort, en augmentant la pression au niveau du ventre. C’est une chose dont vous vous passerez bien.

La fatigue

Certes le surpoids demande plus d’effort (nous le voyons bien quand une personne obèse doit monter des escaliers, courir…)

étudiant fatigué

La vulnérabilité des personnes en surpoids.

Je trouve cela plutôt drôle, notamment chez la femme. Plus une femme est imposante, moins on la sent vulnérable. Mais c’est pourtant l’inverse. Déjà en termes de psychologie, à force de moqueries. Mais aussi au niveau de son corps.

Nous avons tout d’abord une vulnérabilité aux virus, notamment à la grippe. Le risque de propagation est augmenté, et bien plus sévère. Les grippes violentes font plusieurs morts chaque année. Autant mettre les chances de notre côté en entretenant notre ligne.

Ceci se confirme d’ailleurs avec la Covid, que les personnes en surpoids sont des personnes à risque et sont en danger de mort.

Le risque anesthésique est aussi présent en cas de surpoids. En cas d’intervention chirurgicale, un point plus poussé sur le plan respiratoire et cardiovasculaire est nécessaire, car le risque est bien présent.  Malheureusement, cela arrive fréquemment chez les personnes obèses.

Ce serait dommage d’avoir des complications pour une opération banale, tout ça parce que votre surpoids vous créez des difficultés respiratoires non ?

Évitez le surpoids pour votre santé

Les risques lors d’une anesthésie sont surtout une conséquence indirecte de maladies qui interviennent en majeur partie à cause de votre surpoids (le diabète, l’hypertension artérielle, les apnées du sommeil, les maladies cardiovasculaires…)

Vous êtes maintenant informé des risques pour la santé des situations de surcharges pondérales, à vous de surveiller votre poids pour augmenter votre espérance de vie.

Article rédigé par Mathilde du site Stop hémorroïdes 

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.