Le riz, combien de fois le rincez-vous avant de le cuire, 1 fois ou plus ?

Le riz, combien de fois le rincez-vous avant de le cuire, 1 fois ou plus  ?

À nouveau le riz a le vent en poupe avec ces nouvelles restrictions. Souvenez-vous au premier confinement, la ruée vers les pâtes, le riz et le papier de  toilette.

Aujourd’hui je ne veux pas vous parler de ce dernier, mais du riz.

Préparation du riz

Lorsque vous préparez du riz, le rincez-vous dans une passoire avant de le  faire cuire ?

Le riz pose deux gros problèmes, en termes de santé, dont les populations asiatiques, grandes consommatrices de riz, souffrent pourtant très peu, car elles le rincent.

Je sais que la plupart des gens ne le font pas, pourtant…

Vous devriez acquérir ce réflexe, c’est important pour votre santé.

Le riz est hyperpollué à l’arsenic

arsenic dans le riz

L’arsenic naturel ne pose pas de problème pour la santé, car il est métabolisé par l’organisme et éliminé par les reins.

C’est son emploi sous forme inorganique qui est toxique.

Il est utilisé dans les pesticides et fait partie des métaux lourds rejetés par l’industrie chimique : son accumulation contamine les sols et les cours d’eau.

Cet arsenic-là, inorganique, pose des problèmes de santé très bien documentés :

  • À faible dose, il provoque chez l’adulte des problèmes de pigmentation de la peau, des lésions du foie et des complications vasculaires ;
  • À forte dose, c’est un cancérogène avéré, à l’origine de cancers de la peau, de la vessie et du poumon;
  • Il peut nuire au développement du cerveau des enfants. L’exposition à l’arsenic au cours de l’enfance étant associée à des troubles du comportement.

Or, la culture du riz, très gourmande en eau, est la plante alimentaire qui concentre le mieux cet arsenic toxique.

Ce n’est pas une surprise de retrouver des quantités alarmantes d’arsenic dans le riz blanc et complet.

Les produits « bio » contiennent du sirop de riz comme édulcorant, comme dans les barres céréalières, les biscuits et les pots pour bébé qui ne sont pas épargnés !

le riz en épis

Conseils pour réduire l’arsenic toxique du riz

  • rincez votre riz avant de le cuire
  • rincer le riz jusqu’à ce que l’eau soit claire
  • Après rinçage, faites-le bouillir dans un grand volume d’eau.

Plus la quantité d’eau de cuisson est importante, meilleure est l’élimination de l’arsenic.

Vous aurez besoin de plus de 4 volumes d’eau pour 1 volume de riz, comme il est préconisé sur les paquets.

Avec 4 volume d’eau pour 1 de riz, on élimine seulement 15 % de l’arsenic, mais de 16 à 30 volumes d’eau, on passe alors entre 77 et 86 % d’arsenic en moins.

Ces opérations sont gourmandes en eau, mais nécessaires.

Choisir votre riz

Et aussi, évitez avant tout le riz produit aux États-Unis, le plus riche de tous en arsenic, suivi par ceux produits en Europe et au Bangladesh.

Les riz thaïlandais, chinois ou indiens en contiendraient moins.

La Chine a d’ailleurs imposé des taux maximums d’arsenic dans le riz, ce que n’a jamais fait l’Europe.

Enfin, évitez les produits transformés et en particulier ceux contenant du « sirop de riz » ou de la « poudre de riz ».

Malheureusement la pratique est courante dans l’industrie « bio ».

Et pourquoi pas le riz noir…le riz noir

Essayez le riz noir, il a un goût plus marqué que le riz blanc, il est très goûteux.

Les Chinois appelaient autrefois ce riz le « riz interdit », car sa culture à faible rendement était réservée à l’empereur. Ses qualités nutritives sont les  meilleures de la famille des riz.

Il est à la fois très riche en nutriments, vitamines B et E, calcium, etc., et pauvre en glucides.

Ses principaux bienfaits pour la santé tiennent à sa couleur.

Mais riz noir ou blanc, je vous conseille de le rincer avant de le cuire dans une très grande quantité d’eau !

Bon appétit !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.