S'inscrire
Skype : gazou1551

Quel est le point commun entre le violoncelle, le tir à l’arc, mes sacs à dos ?

le point commun, la respiration

Quel est le point commun entre le violoncelle, le tir à l’arc, mes sacs à dos ?

Jusqu’à présent je ne m’étais pas posé la question jusqu’à ce que mon coach me pose cette question :

« Sais-tu pourquoi tu fais du tir à l’arc et du violoncelle et que tu portes toujours ton sac à main sur ton dos ? »

Ben…. Non lui ai-je répondu. Je ne vois pas.

« Pour la respiration ! » m’a-t-il répondu. »

Voici le point commun en vidéo

Le texte est en dessous, si vous préférez lire.

Et le voilà parti sur les explications du pourquoi du comment et voyez-vous, il a raison. Les coaches, c’est comme les parents, ça a souvent raison.

Il m’a dit : « réfléchis à la question et pour chaque activité que tu fais demande-toi, ce que tu fais pour améliorer ta respiration. »

Sur le moment, j’ai été interloquée, je l’écoutais et le regardais avec des yeux ronds, qu’est-ce qu’il me raconte.

Tout compte fait, la respiration a toujours accompagné mes activités et ma vie de tous les jours.

Elle est très présente au quotidien et c’est d’ailleurs par quelques respirations que je commence ma journée lorsque je suis encore dans mon lit.

La respiration est indispensable pour moi depuis toujours, pour le yoga, la danse, le tir à l’arc et le violoncelle, lorsque je me promène, et aussi en cas de stress, de douleur ou même lors d’intervention chirurgicale.

Et si je porte mon sac à main sur le dos, ce n’est pas que pour libérer mes mains, c’est aussi pour libérer mes poumons.

J’ai vraiment besoin d’air pour bien vivre et rester zen.

Un exercice de respiration très simple

la respiration en musique

Lorsque vous allez vous promener, pensez-vous à votre respiration ?

La majorité des gens n’y pensent pas. Enfin, ceux qui y pensent sont souvent ceux qui s’essoufflent rapidement et sont obligés de s’arrêter plus souvent que les autres.

Pour vous aider voici un petit exercice de respiration tout simple.

  1. Expirez le plus d’air possible (avant de commencer)
  2. Inspirez tout en marchant et comptez 3 pour l’inspiration
  3. Bloquez la respiration, poumons pleins en comptant 3
  4. Expirez toujours en marchant et comptez 3
  5. Bloquez la respiration, poumons vides en comptant 3
  6. Recommencez les points 2 à 5

Tant que vous n’êtes pas à l’aise pour faire au moins 10 respirations complètes, restez sur le même compte.

Ensuite, dès que vous serez à l’aise avec ce compte sur 3, augmentez à 4, puis 5, etc.

Une chose importante, pensez à expirer en gonflant le ventre.

Respirez calmement par le nez.

Vous pourrez retrouver d’autres conseils et informations dans « Les Gazouillis ».

ET vous ? Vous servez-vous de votre respiration ? En quelles circonstances ?

Réservez dès aujourd’hui votre bulletin forme et bien-être, en cliquant sur l’image des oiseaux.


Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Services sur mesure

Auteure et éditrice

Danièle Galicia Danièle Galicia (nom de plume Katibel)
%d blogueurs aiment cette page :