Odeur, parfum, identité

Odeur, parfum, identité

Chacun a son odeur, chacun a son parfum, une identité. Chaque être vivant sur terre a une odeur, un parfum. Celui-ci peut être agréable ou non. Parle-t-on toujours de parfum ?

On parle du parfum des roses et de l’odeur du putois. Si l’odeur est agréable, on parle parfum, sinon on parle odeur.

Faites des Économies pour Vos Cadeaux de Noël

shopparadiz

Cliquez sur l'image pour en bénéficier !

Quant à nous, humains, nous avons tous une odeur plus ou moins forte que nous cachons sous le parfum, d’un savon, d’un gel douche ou d’un parfum. Ce parfum devient notre identité lorsque vous mettez toujours le même.

Durant plusieurs années j’ai mis Trésor de Lancôme, c’était mon parfum, jusqu’à ce que ma belle-fille l’utilise aussi.

Depuis je change tous les jours.

Depuis quand se parfume-t-on ?

Il semble que 8000 ans av. J.-C., l’homme se frottait avec des aromates ou des plantes pour chasser.

À l’époque des Sumériens, 3300 ans av. J.-C., l’usage et le commerce de parfums existaient déjà.

Tous les peuples ont fait usage et ont fabriqué les parfums. Les plus grands consommateurs étaient les Égyptiens et les Grecs.

La fabrication était plutôt rustique et artisanale et c’était surtout les riches qui les utilisaient.

Les différentes utilisations du parfum

Il existait plusieurs utilisations, en fonction des peuples.

  • Les Grecs se parfumaient pour obtenir protection et bienveillance des dieux.
  • Les femmes se parfumaient pour séduire (ça n’a pas beaucoup changé)
  • Les athlètes se faisaient masser avec des huiles parfumées pour améliorer leurs performances.
  • En Grèce, dans les maisons pour protéger des maladies
  • Les Égyptiens pour embaumer les corps
  • Etc.

Les techniques de production

Les techniques de production demeurèrent rudimentaires jusqu’au moyen âge. Les plantes étaient alors broyées, pillées, bouillies, puis mélangées à des matières grasses, comme la graisse de porc.

Il a fallu attendre le IXe siècle pour que les techniques évoluent et qu’apparaisse la distillation.

Le procédé de distillation fut rapporté de Chine et d’Inde par les Arabes lors de leurs déplacements sur la route des épices.

Entre 1300 et 1600 de notre ère, les techniques de parfumerie évoluèrent avec l’alambic pour une distillation plus facile. L’utilisation de l’alcool éthylique en support pour les parfums fut une petite révolution.

Les parfums aujourd’hui

J’ai eu le plaisir de visiter à Grasse, les champs de fleurs et une usine de fabrication de parfums. J’ai été impressionnée par la grandeur des alambics. Ça fait un peu penser au vin dans les grands réservoirs.

Les parfums se mélangeaient et dans les laboratoires où sont faits les assemblages, le nombre de fioles est impressionnant.

Pour arriver à cela, il y a eu quelques étapes.

Ce n’est qu’au XIXe siècle que les techniques de fabrication ont évoluées vers des éléments de synthèse, grâce à la chimie.

Depuis, la fabrication des parfums de petites ou grandes marques a évolué vers les parfums de synthèse. Il faut dire que les résultats des mélanges sont époustouflants. Les possibilités de mélanges sont plus importantes, car contrairement aux essences naturelles, les essences de synthèses supportent presque tous les mélanges, alors que les essences naturelles sont parfois en conflit.

Certaines personnes ont crié au scandale. Il faut pourtant reconnaître que les résultats sont bluffants.

Un autre avantage avec les essences de synthèse c’est qu’elles sont là. Les fleurs dont les odeurs nous font tourner la tête poussent parfois dans des coins reculés d’Amazonie et aller les chercher représente un coût important.

L’identité des parfums

La majorité des femmes et des hommes, lorsqu’ils ont trouvé LE parfum qui leur plaît n’en change plus, sauf circonstances particulières.

Lorsque les publicités nous montrent une femme voluptueuse dans une petite robe noire, on ne peut que penser à « la petite robe noire » de Guerlain. Les femmes se projettent facilement dans la petite robe noire, sensuelle, élégante, séduisante.

Il en est de même lorsque Lancôme prend Pénélope Cruz pour faire sa pub, ce n’est pas innocent. Quelle femme n’aurait pas envie de lui ressembler, d’être belle, séduisante et que son amoureux lui offre des fleurs ?

Bref, lorsque nous achetons un parfum, nous achetons aussi l’identité du parfum, qui devient un peu notre identité.

Il y a aussi le flacon qui joue un rôle dans l’identité du parfum. Il est souvent évocateur et sera l’identité du parfum dans les parfumeries. C’est par le flacon que l’on reconnaît le parfum.

Le parfum fait rêver et c’est ce dont on a besoin.

Personnellement, depuis que ma belle-fille m’a « volé » mon parfum, je change de parfum tous les jours. J’en ai un pour chacune de mes humeurs et de mes activités. Chaque matin, je mets le parfum qui correspond à ce que je suis ce jour-là, fringante, câline, rêveuse, pressée, etc.

Comme j’achète plusieurs parfums, je prends des petits flacons chez Tendance Parfums, car les prix sont intéressants, la livraison rapide et que l’on peut toujours leur demander

Faites des Économies pour Vos Cadeaux de Noël

shopparadiz

Cliquez sur l'image pour en bénéficier !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.