S'inscrire
Skype : gazou1551

Les bienfaits de la méditation sur votre système immunitaire

Stress, anxiété, dépressions, insomnies, ‘absences’ dans les relations, manque d’amour, agressivité, instabilité émotionnelle...Tous ces troubles psychologiques et spirituels, et bien d’autres, sont désormais reconnus comme des maux que la méditation peut guérir. Mais qu’en est-il des pathologies du corps ? La méditation est en effet moins connue pour ses effets thérapeutiques sur notre physiologie. J’ai donc jugé utile de vous parler du cas du système immunitaire aujourd’hui !

Cet article est écrit par Nathalie du blog « Bonheur et sante« , Bonheur et santé a été crée en 2016 avec pour  objectif  de vous apporter les meilleures informations dans le domaine de la santé au naturelle et du bien êtrePensez à donner une note à la fin de l’article

Un travail de conviction à réaliser

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je souhaiterais amener quelques précisions. Malgré la multiplication d’études concluantes sur les bienfaits physiologiques de la méditation, je ne peux que constater un certain manque de conviction autant chez les personnes souffrantes que chez les professionnels de la médecine traditionnelle.

Certains sont sans doute passés à côté de précieuses informations, et d’autres se sont peut-être dits que ça n’était pour eux.

Il est vrai que le concept de méditation, malgré son intégration dans la société occidentale, engendre toujours l’image d’un austère moine bouddhiste aux prises avec de mystérieuses réflexions aboutissant à l’absence totale de joie.

Sottises, bien évidemment. Je ne peux dire que conseiller aux sceptiques de faire l’expérience plutôt que de spéculer. Cela s’applique dans tous les domaines. Comment, par exemple, avoir un avis sur le goût des oursins si on n’en a jamais dégusté ?

Ainsi, de la même manière que je pourrais vous inviter à tester un goût, je vous invite à tester l’effet d’une méditation régulière sur votre résistance aux maladies.

L’expérience révolutionnaire de Davidson

Depuis la publication d’une étude menée en 2003, nous avons la certitude scientifique du lien entre le renforcement du système immunitaire et la méditation. Richard Davidson, professeur de psychologie et psychiatrie, s’est associé avec Jon Kabat-Zinn, médecin spécialisé dans la méditation, pour comparer l’activité cérébrale d’un groupe d’individus avant et après leur formation à la pratique de la méditation en pleine conscience.

Les résultats furent implacables pour nos deux chercheurs : au-delà du constat de l’amélioration de la psychologie des individus (sur l’anxiété, le rapport au travail, l’humeur globale, etc.), on pouvait noter une plus grande activité du cortex préfrontal gauche, elle-même corrélée à une augmentation de la production d’anticorps.

Autrement dit, le système immunitaire était devenu bien plus actif après l’apprentissage de la méditation !

Le cas du VIH

Vous avez bien lu. Même le virus du sida peut voir son impact diminuer grâce à la méditation. Des expériences conduites à l’université de Californie à Los Angeles ont pu prouver que des patients porteurs du VIH parvenaient à ralentir considérablement la baisse des cellules immunitaires (les CD4 pour être précis) que le virus est censé provoquer. Bien que le mécanisme par lequel ce phénomène se produit ne soit pas encore connu, le résultat, lui, est bien attesté.

Des effets allant jusqu’à l’expression des gènes ?

Si ces premières études vous ont étonnés, sachez que vous n’êtes pas au bout de vos surprises. En effet, c’est sur vos propres gènes que la méditation peut agir. Certains scientifiques affirment qu’il est possible de modifier, à force de pratiquer la méditation, notre réaction génétique face aux situations d’inconforts intérieurs tels que le stress et l’anxiété.

Tous les gènes liés à l’expression aux fonctions immunitaires, à la sécrétion d’insuline et à l’énergie métabolique peuvent agir de manière bien plus efficace pour notre bien-être à la suite d’une pratique régulière de relaxation.

Ce phénomène a d’ailleurs été confirmé en 2008 par l’étude d’un professeur de médecine de Harvard nommé Benson. Celui-ci, à l’issue de ses expériences, a pu avancer que la réponse corporelle au stress était bien meilleure chez les individus entraînés aux méthodes de relaxation-réponse, dont la méditation.

Les autres bienfaits physiologiques de la méditation

À l’amélioration du système immunitaire s’ajoutent bien d’autres heureuses conséquences sur le fonctionnement de notre corps. La synthèse des différentes recherches nous offre une liste convaincante : relaxation du système nerveux central, réduction de la pression artérielle, ralentissement du vieillissement, relaxation de la tension musculaire et amélioration de la digestion. Un bien bel inventaire, non ?

En définitive, toutes les études portant sur lien entre bon fonctionnement du système immunitaire et méditation vont dans le sens d’une corrélation.

À l’heure où l’on suspecte de plus en plus les troubles psychologiques d’être à l’origine de nombreuses pathologies (les chocs émotionnels, parmi d’autres facteurs, sont suspectés d’être une cause probable de la sclérose en plaques), il n’est plus envisageable de considérer la méditation comme un remède psychique seulement.

Sources :

Richard J. Davidson, PhD, Jon Kabat-Zinn. Alterations in Brain and Immune Function Produced by Mindfulness Meditation. (2003). www.psychosomaticmedicine.org

Creswell JD, Myers HF, Cole SW, Irwin MR. Mindfulness meditation training effects on CD4+ T lymphocytes in HIV-1 infected adults: A small randomized controlled trial. Brain Behav Immun 2008(2008 Jul 19. [Epub ahead of print]).

http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Meditation/Articles-et-Dossiers/Mediter-le-meilleur-des-antistress/Les-bienfaits-prouves-de-l-entrainement-mental/4

A demain !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Services sur mesure

Auteure et éditrice

Danièle Galicia Danièle Galicia (nom de plume Katibel)
%d blogueurs aiment cette page :