Le footing est-il le meilleur sport à pratiquer en ville ?

Le footing est-il le meilleur sport à pratiquer en ville ?

Je vous dis tout de suite non ! Faire du footing en ville, c’est s’intoxiquer à petit feu, sans s’en apercevoir.

La pollution est la raison la plus importante, je ne vous parlerai donc pas des autres, se faire renverser par une voiture, se faire une tendinite à cause du sol trop dur, etc…

Regardons tout de suite si vous vivez dans une des 10 villes les plus polluées de France.

Quelles villes sont les plus polluées ?

Voici ces villes en partant de la plus polluée à la moins polluée.

  • Lyon Villeurbanne
  • Marseille
  • Paris
  • Roubaix
  • Strasbourg
  • Lille
  • Nice
  • Grenoble
  • Reims
  • Le Havre

Je n’imaginais pas que Nice fut dans cette liste…

pollution en ville

Le degré de pollution dépend de la situation géographique (vallée, bord de mer, montagne, etc.), de l’intensité de la circulation, des rejets éventuels d’usines et aussi de la température.

Si la ville se trouve dans une vallée, comme Grenoble, entourée de montagnes, la pollution va stagner au-dessus de la ville, car elle n’a aucun moyen de s’échapper.

Si l’on prend Nice, c’est surtout la chaleur, la densité permanente de la circulation qui accentue sa pollution.

Toutes les particules fines, que l’on ne voit pas, sont les plus dangereuses pour la santé, car elles arrivent à passer les filtres du nez.

Le nez qui est pourvu de petits cils dont la fonction est de filtrer ne peut pas toujours le faire surtout lorsque la pollution est importante.

Comment faire du footing en ville ?

Mon premier conseil, faites votre footing à l’heure où il n’y a pas encore de circulation, le matin de bonne heure plutôt que dans la journée ou le soir. Le soir, la pollution est à son maximum, car elle n’a pas encore été évacuée.

Deuxième conseil, bien entendu, ne courrez pas au milieu des voitures, où tout autre endroit où il y a une activité polluante.

Essayez de trouver un endroit où la verdure est présente, un parc, un bois, etc. Dans toutes les villes, il y a des endroits protégés. Il vaut mieux prendre le bus ou le métro pour vous y rendre que de courir sur les trottoirs.

Troisième conseil, pendant votre footing, respirez par le nez, uniquement par le nez. Comme je vous le disais un peu plus haut, le nez est pourvu de petits cils qui servent de filtre, en plus, surtout lorsqu’il fait froid, il réchauffe l’air pour le mettre à bonne température.

Vous avez peut-être l’impression de respirer plus d’air par la bouche, ce qui n’est pas totalement vrai, mais surtout vous absorbez beaucoup plus de particules fines qui auraient été arrêtées, si l’air était passé par le nez.

En procédant ainsi vous accélérez le risque de maladies respiratoires.

Les polluants

Quels sont les polluants les plus courants :

  • Pesticides provenant de l’agriculture
  • Combustions d’énergie provenant des usines
  • Matières solides provenant d’usines ou des véhicules
  • Matières gazeuses provenant de différentes sources

Ces polluants viennent de différents endroits :

  • Trafic aérien
  • Trafic maritime
  • Trafic terrestre
  • Combustion par le chauffage
  • Production d’énergie

Les effets de la pollution accentués par le footing

polution footing

Les effets sont nombreux et varient en fonction du type de pollution et des quantités absorbées.

Lorsque vous faites votre footing, vous augmentez votre volume d’air absorbé par l’effort que vous faites. La conséquence est qu’une quantité plus importante est envoyée dans vos poumons.

Si l’air est pollué, la pollution qui entrera dans vos poumons et partout dans votre corps sera proportionnelle à l’air qui sera entré dans vos poumons.

Je parle de footing, mais les personnes qui font du vélo au milieu des voitures profitent pleinement de la pollution.

Les conséquences de la pollution sur votre organisme

En fonction du taux de pollution et du temps depuis lequel vous « profitez » de cette pollution, les symptômes seront différents. Par ordre croissant, on peut avoir :

  • Des effets non apparents et pourtant présents
  • Une diminution des capacités pulmonaires
  • Des symptômes cardio-respiratoires
  • La nécessité de prendre des médicaments pour faciliter la respiration (la Ventoline)
  • Les maladies respiratoires plus ou moins graves.

Je sais que la rentrée scolaire et un des moments où l’on prend de bonnes résolutions surtout ne prenez pas celle de faire du footing dans la rue si vous vivez dans une grande ville.

Quelles sont les solutions pour faire du footing en ville ?

La première qui me vient à l’esprit c’est de déménager, mais ce n’est pas toujours possible.

Faites votre footing dans un parc ou une forêt quitte à y aller moins souvent. Trouvez un autre sport qui complétera le footing.

Dans les grandes villes, les transports en commun sont suffisamment nombreux pour vous emmener dans un coin de verdure où vous pourrez pratiquer votre footing.

Vous pouvez aussi allez courir sur un tapis dans une salle de sport.

Sur notre planète il y a de moins en moins d’endroits qui échappent à la pollution, même les montagnes, les mers et océans sont pollués.

N’arrêtez pas le footing en ville pour autant !


Laisser un commentaire

CommentLuv badge

http://bit.ly/2zgtKAg''

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.