Comment le café agit sur certaines maladies ?

Comment le café agit sur certaines maladies ?

Le café ! Qui ne connait pas cette boisson. Elle fait partie intégrante de notre quotidien et il est presque impossible de s’en défaire. Si pour certains, le café est devenu une habitude, d’autres voient d’un mauvais œil ce breuvage.

Plus encore, d’autres disent qu’il est un effet préventif sur certaines maladies. Que l’on soit pour ou contre, il est important de savoir si ce que l’on consomme fait du bien à notre organisme. Ce sont les bases du bien-être.

Alors, le café est-il un agent luttant contre certaines maladies ? Vérité ou intoxication ? C’est ce que nous allons apprendre dans cet article.

Composition du café

Avant de parler des effets, parlons de sa composition. Il contient de la caféine (bien évidemment), mais aussi des acides phénoliques qui sont des antioxydants. Le café contient également des ions comme le potassium, le magnésium, le phosphore. Quand on le consomme sans sucre, celui-ci devient peu calorique (deux calories par tasses).

Les effets du café sur certaines maladies ?

1 – Le café, l’espoir des malades de Parkinson

Provoquant une raideur des membres et des mouvements lents, la maladie de Parkinson se manifeste chez le sujet par une perte d’équilibre. Il devient difficile à l’individu d’effecteur des mouvements et des tremblements.

La cause de cette maladie neurodégénérative est le manque de dopamine. Celui-ci est un médiateur chimique du système nerveux. Précurseur de la noradrénaline et de l’adrénaline, c’est cette substance qui se charge du contrôle des mouvements. Mais le café intervient où dans toute cette histoire ?

Le café est l’une des boissons par excellence qui augmentent la production de la dopamine dans l’organisme. Ce qui nous fait conclure sans trop réfléchir qu’il permet une diminution des risques de développer la maladie de Parkinson.

Pour avoir plus de détails sur le sujet, découvrez sans plus tarder cet article de 2010 qui montre des effets positifs du café sur la maladie du Parkinson et prouve (compilation de 26 résultats) ainsi que les buveurs du café ont moins le risque de se retrouver nez à nez un jour avec cette maladie lorsqu’ils seront âgés. Le café pourrait ainsi être un agent préventif sur cette maladie de vieillissement.

http://cafetiere-bon-cafe.com2 – Autre maladie neurodégénérative ? L’Alzheimer

L’Alzheimer est également une maladie de dégénérescence progressive du cerveau qui constitue la cause de sénilité la plus fréquente chez les personnes âgées. Le café jouera également son rôle grâce à la production de la dopamine et également à la production des antioxydants qui auront un effet bénéfique pour quasiment tous les autres organes du corps humain et contre d’autres pathologies.

2 – Action du café contre le cancer

’Monsieur Café’’ est également capable de prévenir le cancer. D’après une étude approfondie sur le sujet, consommer modérément le café peut s’avérer être très utile sur notre développement à long terme. Celui-ci pourrait avoir des effets positifs dans certains cas et dans d’autres cas des effets nuls. Mais jusqu’à présent, il n’existe pas encore de cas où le café aurait des effets négatifs pour l’organisme humain.

C’est ce que nous explique le Docteur Astrid Nehlig, directrice de recherche à l’INSERM et auteur du livre « Café et santé, tout sur les multiples vertus de ce breuvage ». Ce livre vous serra utile pour connaitre l’intégralité des bienfaits et vertus de cette boisson. Rappelons également que pour faire du café, il nous faut une excellente cafetière pour le concocter chez soi.

Le Docteur Astrid Nehlig n’est pas la seule qui en parle. Des chercheurs d’Harvard affirment en 2011 dans « Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prévention » que boire 04 tasses de café ou plus par jour réduit de 25% le risque de développer un cancer de l’endomètre. Pour une consommation en dessous de ce chiffre, le risque est de 07% pour 02 à 03 tasses par jour.

L’association américaine de gastro-entérologie rejoint leurs pas en nous faisant la remarque que 03 tasses de café par jour réduisent de moitié le risque de développer un cancer du foie, une autre maladie qui fait ravage. Vous en apprendrez plus dans l’article de EurekAlert. 

Les sujets n’en manquent pas, ni les preuves car chaque étude et recherche apportent des informations utiles qui parlent des effets préventifs du café sur d’autres cancers comme : le cancer de sein, du pancréas, de la peau, de la prostate et plus encore.

Café

Free-Photos / Pixabay

3 – Caféine VS Diabète II : Qui gagne ?

Il pourrait vous surprendre quand vous saurez qu’il combat également le diabète II. Une étude parue dans Diabetes Care nous dit qu’une étude faite en 2014 et portant sur plus d’un million de participants, concluait que « la consommation progressive du café, en moyenne 06 tasses par jour diminue d’un tiers le risque de développer un diabète de type 2. » Il est même dit que le café noir serait plus efficace pour faire ce travail. Intéressant n’est-ce pas ?

Une autre étude nous dit que des chercheurs ont analysé pendant 10 ans les habitudes de 70 000 Français qui au départ ne souffraient pas de diabète. Tous dans une tranche d’âge de 41 à 72 ans, il s’avère qu’à la fin du test, seules 1415 personnes ont développé un diabète, car les autres étaient plus consommateurs de thé, café (ainsi que ses variantes) et la chicorée. Pourquoi se priver alors d’un tel breuvage ?

Si le café agit de la sorte, c’est grâce aux acides chlorogéniques que l’on retrouve dans ses constituants et dans les grains. Celui-ci diminue la charge glycémique d’un repas. Ainsi, boire le café l’après-midi après un copieux repas serait l’idéal, car c’est le repas le plus lourd de la journée.

4 – Bye les maladies cardio-vasculaires

« Bye les maladies cardio-vasculaires, le videur est là ! ». Grâce au café, il y a réduction du risque de développer des problèmes cardiovasculaires. Toujours dans le livre du Docteur Nehlig, il est dit que 03 à 05 tasses de café par jour injecté dans notre organisme nous permettent d’échapper à l’infarctus ou même avoir un arrêt cardiaque.

5 – Avec le café, vivons plus longtemps

Le professeur Elio Biboli qui a participé à une étude européenne qui a bien voulu analyser les données de 520.000 participants de plus de 35 ans pendant 16 ans nous dit : « Bien que davantage de recherches soient nécessaires, nous pouvons dire que les résultats de cette grande étude européenne confirment les conclusions de précédentes recherches dans le monde. »

En effet, il a été prouvé pendant cette étude que les buveurs de trois tasses de café par jour jouissent d’une plus longue espérance de vie que ceux qui n’en boivent pas.

Le café

kaboompics / Pixabay

Faut-il en abuser ?

C’est une règle générale : abuser d’un aliment n’est pas productif pour l’organisme. Si vous buvez du café au quotidien et de façon abusive, votre corps finira par développer une tolérance à la caféine, chose que nous ne voulons pas.

Il est fortement recommandé de ne pas dépasser trois tasses de café par jour (à la limite quatre). Encore mieux, réguler le temps pour que la caféine puisse disparaitre de votre corps va permettre à celui de bien digérer et assimiler. Pour 100 grammes de caféine consommée à X heures, il vous faudra X+6 h pour boire à nouveau 50 grammes, X+6+6 pour boire encore 25 grammes et pour finir, X+6+6+6 pour boire 12.5 grammes.

La quantité de caféine dans le sang diminue ainsi de 50% et cette variation d’heure permet qu’elle soit complément éliminé. N’oublions pas que cela va dépendre grandement de votre métabolisme, votre âge, et votre sexe. Le café, c’est bien et est rempli que de bienfaits et vertus, mais en abuser produit le contraire. Cela risque grandement de perturber votre sommeil.

Nos mots de fin

Si vous vous posez la question de savoir si le café est bon pour la santé, et s’il est un effet préventif sur certaines maladies, maintenant vous avez votre réponse. En gros, le café est bénéfique pour le corps et le mental.

          Le café nous aide à booster notre journée, car il optimise notre concentration

          Il booste également notre mémoire pour qu’on soit plus productif et efficace

Mais alerte : Une consommation incontrôlable du café peut créer une tolérance et diminuer ainsi les effets positifs de la caféine. Pour le réguler, il faut ainsi boire le café selon des cycles (une fois tous les deux jours par exemple, un intervalle d’heure de 05 heures et à raison de 01 à 02 tasses).

À propos de l’auteur : Chédrac

Chédrac est le rédacteur du blog percolateur-cafetiere.com : le blog sur l’actualité autour du café. Il fait découvrir le café sous tous ses angles en apportant des conseils, donnait des recettes de boissons et en faisant des tests de produits.

1 commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.