Candidose 6 raisons de s’inquiéter et comment réagir

Candidose 6 raisons de s’inquiéter et comment réagir

La candidose est une infection très répandue qui touche majoritairement les femmes, mais qui est très peu connue par corps médical. C’est une maladie que les gens ont la mauvaise habitude de négliger. Dans cet article, je vous donne 6 raisons de vous inquiéter lorsque vous en souffrez et comment réagir.

Qu’est-ce que la candidose ?

Il s’agit d’une infection fongique causée par la prolifération excessive de levures du genre candida dans l’organisme. Le candida le plus répandu avec plus de 70% d’infections est le tristement célèbre candida albicans. Selon la localisation des colonies de candida albicans, il en existe plusieurs types à savoir les candidoses buccale, digestive, cutanée, vaginale, du gland, chronique.

C’est une maladie bénigne, raison pour laquelle la plupart des gens la négligent.

Cependant, l’infection à candida albicans, lorsqu’elle n’est pas traitée peut pourrir la vie du souffrant.

De peur que vous fassiez le mauvais choix de négliger cette infection, voici 6 bonnes raisons de réagir en cas de candidose.

L’inconfort qu’elle peut engendrer

Les symptômes de cette infection sont très gênants. Je vous laisse en juger par vous même grâce à cette liste de symptômes de deux formes bien répandues.

Symptômes de la candidose vaginale

Comme le dit son nom, elle est située dans l’appareil génital de la femme. C’est une infection qui touche 3 femmes sur 4. Voici quelques uns de ses symptômes :

  • Des démangeaisons vaginales
  • Aussi, des pertes vaginales de couleur blanchâtre
  • Des douleurs notamment lors des rapports sexuels

La candidose buccale

C’est l’une des mycoses les plus répandues. Elle se manifeste par un muguet blanc sur la langue et sur l’ensemble des parois de la bouche.

Avec la cette mycose buccale, ouvrir votre bouche devant des amies ou encore votre partenaire sera très gênant.

Voici deux cas de candidoses buccales :




En somme, la candidose est une infection vraiment très désagréable, gênante, mais surtout très inconfortable.

Elle peut être récidiviste

Une maladie récidiviste est la pire chose qui puisse vous arriver (façon de parler).

Une candidose récidiviste est une infection à candida albicans qui persiste malgré les traitements.

Il peut arriver qu’elle parte, sous l’action d’un traitement, mais c’est momentané, elle reviendra plus tard.

C’est ce qui est malheureusement très courant puisque la majeure partie des traitements de cette dernière ne sont pas efficaces à long terme.

La candidose peut devenir chronique

Ne pas soigner une infection à candida albicans est très dangereux, car cette dernière peut devenir chronique.

Qu’est-ce qu’une candidose chronique ?

Les candidoses non chroniques sont localisées en un point précis de votre organisme.

Ce point pourrait être la bouche, la peau…

On parle d’infection chronique à candida albicans lorsque celle-ci touche plusieurs sites de votre organisme.

C’est donc la réunion de plusieurs candidoses : digestive, vaginale, mammaire…

Il s’agit de la forme ultime de la candidose et elle présente de nombreux dangers.

Ses symptômes sont très nombreux, en voici un petit nombre qui vous donnera une idée de l’ampleur du désordre qu’elle pourrait créer dans votre organisme.

  • La fatigue chronique
  • Un déséquilibre hormonal
  • La constipation chronique
  • La diarrhée chronique

Si vous ressentez ces symptômes au quotidien, c’est que vous en souffrez.

De plus, le traitement de ce type d’infection est très difficile et relativement long et ce sont elles qui deviennent souvent des récidives.

Elle peut devenir mortelle

Quelque chose que je n’ai pas dit à propos de la candidose chronique ou systémique est qu’elle pourrait devenir mortelle.

Ce qui contredit la conception fréquente selon laquelle l’infection à candida albicans est bénigne.

Comment devient-elle mortelle ?

L’infection chronique à candida albicans atteint plusieurs sites de l’organisme. Lorsqu’elle continue son évolution, le candida albicans peut traverser l’intestin notamment les vaisseaux sanguins et ainsi pénétrer dans le sang.

Ensuite, il y déverse plus de soixante-dix toxines. Ces toxines sont des immunosuppresseurs. C’est à dire des organites qui s’attaquent au système immunitaire.

Ces toxines s’attaquent maintenant à vos défenses immunitaires déjà faibles.

Une fois votre système immunitaire complètement affaiblit, non seulement l’infection continuera à se développer, mais aussi plusieurs bactéries et virus pourront infecter votre organisme.

Tout cela sans que vos défenses immunitaires puissent réagir puisque le candida albicans les a détruits.

Petit à petit, tous les organes de votre corps seront touchés.

Avec une candidose chronique, vous avez 50 à 60% de chance de survivre.

Elle peut affecter les bébés

La candidose buccale est très répandue chez les bébés. Il est très fréquent d’entendre parler du « muguet blanc sur la langue d’un bébé », c’est en effet son principal symptôme.

Savez-vous que la majorité des candidoses de bébé ont été provoquées par leurs mères ?

Je vous explique comment.

Trois femmes sur quatre souffrent de candidose ou en souffrirons, ne serait-ce qu’une fois au moins dans leur vie.

La plupart la négligent et celle-ci devient très vite chronique.

Parmi les sites du corps qui sont touchés, on a les mamelons : la candidose mammaire.

Le bébé, lors des tétées est infecté par les colonies de candida qui sont sur le sein de la mère.

Vous comprenez maintenant ?

Un bébé qui souffre de mycose buccale est à soigner le plus vite que possible.

En effet, le système immunitaire d’un bébé est faible, donc le candida pourra créer du désordre comme bon lui semble sans se soucier des défenses immunitaires.

Elle peut entraîner des hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des veines dilatées, situées dans la région anale. On en distingue principalement deux formes : les externes et les internes.

C’est une maladie très répandue qui touche toutes les couches de la société : jeunes, adultes, femmes…

La candidose chronique peut en effet favoriser le développement des veines hémorroïdaires.

Je viens de dire que la constipation chronique et la diarrhée chronique sont des symptômes de l’infection chronique à candida albicans.

Figurez-vous que ces symptômes sont parmi les principales causes des hémorroïdes.

L’infection chronique à candida albicans entraîne la constipation et la diarrhée qui entraînent à leur tour les hémorroïdes.

Ainsi, la candidose chronique de cause à effet peut entraîner des hémorroïdes.

Cependant, cet avis est très peu partagé.

Bien que cela soit évident, plusieurs médecins nient les liens entre hémorroïdes et candidose.

Alors, comment faire face à la candidose ?

Lorsque vous souffrez de candidose, il faut réagir avant que cette dernière ne devienne chronique. Mais…

D’abord, il faut savoir si vous souffrez vraiment de cette infection. Pour cela, il faut effectuer un test.

Voici ici un questionnaire qui va vous permettre de détecter une candidose.

Ensuite, si le test est positif, il faut savoir de quel type est votre infection.

C’est très simple.

Il suffit de localiser l’endroit où les colonies de candida albicans se trouvent. En fonction de cet endroit, vous pouvez définir de quelle candidose il s’agit.

Ensuite, il faut la soigner

Le traitement de l’infection est subdivisé en 3 étapes toutes importantes : affamer le candida albicans, détruire les candidats en excès et rétablir la flore intestinale

Affamer le candida albicans

Le candida albicans est une levure constituée essentiellement de sucre. C’est aussi son aliment favori, raison pour laquelle une alimentation riche en sucre est l’une des importantes causes de la candidose.

Adopter un régime très pauvre en sucre est donc nécessaire pour combattre cette infection.

C’est justement le but de cette partie, grâce à quelques petits sacrifices, vous affamerez le candida albicans.

Détruire les candidas en excès

Le candida albicans est une levure qui vit normalement dans notre organisme donc il ne faut pas l’éradiquer complètement.

La deuxième étape du traitement de la candidose consiste à s’attaquer au candida albicans en adoptant un régime anti-candida et en consommant des antifongiques.

Restaurer la flore intestinale

Le candida albicans crée un désordre dans la flore intestinale. Lors de la deuxième étape, cette flore pourrait être encore plus endommagée, car certains antifongiques sont violents.

C’est pour cela que la troisième étape a pour but de restaurer cette flore et cela grâce à la prise de probiotiques, qui sont de bonnes bactéries et leur nourriture, les prébiotiques.

Pour en savoir plus sur le traitement de la candidose, consultez cet article très complet.

Une formule complète et naturelle contre la candidose

Il existe une solution contre la candidose, c’est un livre électronique qui a été utilisé et qui est en train d’être utilisé par des milliers de personnes pour guérir définitivement leur infection.

Stéphanie Roche a souffert de l’infection chronique à candida albicans pendant des années et grâce à des méthodes naturelles, elle finalement réussi pu s’en débarrasser.

Elle a donc créé un livre électronique où elle concentra tous les remèdes naturels efficaces contre la candidose qu’elle a découverts et essayé: la méthode tridimensionnelle.

Grâce à ce livre 100% naturel, plus de 1000 femmes ont pu soigner définitivement leur candidose.

Cliquez ici pour en savoir plus à propos de la méthode tridimensionnelle.

Conclusion

La candidose est une infection fongique causée par une multiplication excessive de candida albicans dans l’organisme. Elle est bénigne ce qui pousse la majeure partie des personnes à la négliger. Cependant, cette infection peut devenir mortelle, d’où la nécessité de s’inquiéter et d’envisager un traitement.

Face à la candidose, il faut prendre des mesures bien définies, dont de petits sacrifices alimentaires, l’adoption d’un régime anti-candida et la consommation de probiotiques.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.