S'inscrire
Skype : gazou1551

Sauvée par son intuition et abimée de ne pas l’avoir écoutée

la magie de l'intuition
Il n\'y a pas dévalution

Que vous croyiez ou non à l’, vous devriez l’écouter plus souvent.

Je vais vous raconter comment l’intuition m’a sauvé la vie et comment j’ai failli la perdre.

Dans un cas j’ai écouté mon intuition, dans l’autre non, vous devinez dans laquelle.

L’intuition qui m’a sauvé la vie

À l’époque je vivais et travaillais en région parisienne, dans les transports en commun. J’avais des horaires fluctuants et je finissais souvent mon travail après 21h.

Pour aller de mon travail à mon domicile, j’effectuais toujours le même trajet qui ne durait guère plus de 10mn. À 2 minutes de mon domicile, j’arrivais dans une rue où après un virage à gauche j’apercevais le feu tricolore à moins de 100m. Si je le voyais passer au vert, je fonçais ! Ce feu était là, car il régulait le passage des 3 axes qui se croisaient.

Ce soir-là, il était près de 22h lorsque je suis arrivée au virage de cette rue et que j’ai vu le feu se mettre au vert. Il ne me restait plus qu’à foncer pour être plus vite à la maison.

Hé bien, ce n’est pas ce que j’ai fait. Je me suis arrêtée au feu vert. Oui, arrêtée et devant moi, est passée en trombe, une voiture que je ne pouvais pas voir avant d’être dans le carrefour.

Cette intuition fulgurante venait de me sauver la vie. Si je ne m’étais pas arrêtée, la voiture qui venait de ma gauche, m’aurait laissée morte ou dans un fauteuil roulant.

Qu’elle bonne idée j’avais eu d’écouter mon intuition. Mais ça n’a pas toujours été le cas.

 L’intuition qui a failli me coûter la vie

Ce n’est pas à proprement parler l’intuition qui a failli me coûter la vie, mais mon ignorance de cette intuition.

C’était le 15 novembre 2013 à 15h00, l’heure des admissions à la clinique où je venais pour subir une opération chirurgicale.

J’avais attendu, repoussé le plus longtemps possible, mais ma vie devenait infernale. J’avais besoin d’uriner toutes les 15 minutes, c’était l’enfer.

En arrivant dans le hall de la clinique, je me mets dans la file d’attente. Je sens alors mon estomac se nouer, se tordre,  ma respiration devient plus rapide, je ressens un véritable malaise physique.

Malgré tout, j’attends mon tour bien que le malaise persiste. Je me raisonne en me disant que c’est juste l’appréhension de l’opération…

Puis vient enfin mon tour. La secrétaire m’interroge, remplit mon dossier et m’annonce que je n’aurai pas de chambre seule, car il n’y en a pas de libre. Un signe de plus, mais je persiste et signe mon entrée.

L’opération se déroule le lendemain matin (7 heures sur le billard), il semble que tout se soit bien passé.

Après 4 jours on me renvoie chez moi, je tiens à peine sur mes jambes et vu le nombre de restrictions auxquelles je dois me contraindre, je fais appel à une aide-ménagère.

Les jours et les semaines passent et je ressens une douleur de plus en plus importante dans les dos. Je vous passe les détails.

Toujours est-il qu’après plusieurs semaines de souffrance je me retrouve aux urgences de l’hôpital entre la vie et la mort.

Je n’avais pas un lumbago comme les médecins le pensaient, mais une spondylodiscite (infection des vertèbres due à mon intestin percé).

J’ai passé plusieurs mois à l’hôpital et maintenant j’ai une neuropathie des membres inférieurs.

Tout ça, simplement parce que je n’ai pas écouté mon corps qui me hurlait qu’il ne fallait pas que je me fasse opérer ce jour-là. Je n’ai pas écouté mon intuition pourtant très présente.

Car mon corps a été très clair et je ne l’ai pas écouté, j’ai écouté mon cerveau conscient, ma petite voix…

Votre intuition

Parfois, on peut se dire que l’on n’a pas d’intuition, mais c’est faux. Soit on ne s’en rend pas compte soit on ne l’a pas écoutée.

N’avez-vous jamais ressenti une sensation de malaise en rencontrant une personne ?

Ne vous êtes-vous jamais réveillé en ayant trouvé la solution à votre problème ? Moi ça m’arrive presque tous les jours.

Sylviane Jung est mon amie et auteure de « La magie de l’Intuition ». Ce livre est une vraie bible (hors connotation religieuse).

540 pages pour devenir un Crack de l’intuition, c’est ce que Sylviane vous propose. Dans son livre il y a 80% d’exercices pratiques pour apprendre à décoder, apprivoiser notre intuition. Habituellement c’est 20% d’exercices pratiques et 80% de théorie, là c’est le contraire.

Je vous laisse découvrir ce livre et son contenu, en cliquant sur l’image du livre « La magie de l’intuition ».

la magie de l'intuitionPour l’avoir lu en avant-première, je peux vous assurer que vous ne le regretterez pas.


2 commentaires
  1. Bonjour Danièle,

    Évidemment, je connaissais déjà ton histoire au sujet de l’opération, mais ce n’est pas facile ni évident de faire la distinction, dans un cas comme le tien, où les malaises s’accentuent au moment où tu fais ton admission à l’hôpital.

    C’est facile de croire (avec notre petit mental) qu’il faut se précipiter sur l’opération, que c’est un signe qui vient confirmer qu’on en a besoin.

    Remarque que je ne préconise pas les opérations à l’aveuglette, au contraire. Je me méfie du système de santé qui est là pour gérer la maladie. J’aurais peut-être fait comme toi, à moins d’avoir eu un signe franchement évident de l’au-delà à l’effet qu’il fallait que je me sauve à toute vitesse.

    Heureusement, tu es encore ici avec nous.

    Bises

    Sco!

    • Bonjour Sco,
      Non pas très facile, il faut une peur d’entrainement. Je n’en avais aucun à ce moment là.
      Belle et douce journée.
      Katibel

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article