S'inscrire
Skype : gazou1551

Passer de cocotte minute …. à ZEN

cocotte minute

Dire que j’ai été stressée est un euphémisme car j’étais réellement une cocotte-minute ambulante toujours sous pression, toujours prête à « faire échapper la vapeur », toujours en rogne contre quelqu’un car bien sûr j’étais une pôooooooovre victime bref quelqu’un toujours sous pression et prêt à exploser.


Cet article est écrit par Sylviane du blog « SOS Stress« .  Thérapeute aujourd’hui à la retraite, j’ai été une stressée chronique pendant des années et des années. Alors pourquoi faire un blog sur le ? Pour aider tous ceux qui en sont souffrent….. Pensez à donner une note à la fin de l’article

Mes lecteurs me demandent souvent comment je me suis « calmée » et comment je suis devenue « cool » et calme. Alors, dans le cadre de l’évènement proposé par Danièle Galicia sur le bien-être je me suis dit qu’une petite vidéo pourrait aider à comprendre comment j’ai rangé définitivement ma cocotte-minute à la cave. Une bonne décision avec un stress qui ne pointe plus son nez que rarement et dont je me débarrasse vraiment presque instantanément.

Est-ce que tout cela a été facile ? Vous le découvrirez en écoutant ma vidéo …


4 commentaires
  1. Bonjour Sylviane,
    Pas facile d’accepter sa responsabilité dans ce qui nous arrive.
    Comme tu dis, il faut avoir les clés et surtout les utiliser.
    Il faut en plus ne jamais laisser de côté, car c’est chaque jour que l’on doit être attentif.
    Belle et douce journée
    Katibel

  2. Bonsoir Sylviane

    Et bien ca décoiffe ! On attire ce que l’on est : je l’ai appris à mes dépends et bien tard. je ne pouvais pas rencontré un mari comme je le rêvais, j’étais moi-même bien trop perturbée. Mais aucun regret au vu de mon fils et petites filles, cadeaux de l’univers.
    J’ai eu bien des déboires à cause de ma cocotte minute en accusant le sort alors que cela venait de moi. Depuis déjà pas mal d’année, la cocotte minute a pris sa retraite, grand bien lui fasse. Bon je ne dis pas que je suis zen à 100/100%. mais maintenant, quand la cocotte minute commence à lâcher sa vapeur, j’en prend conscience et je rectifie la vitesse de la soupape.
    La confiance en soi n’a de cesse de se travailler tout le long de notre vie. Le saboteur reste aux abois. Quand Zébulon arrive, je lui demande le pourquoi de sa visite, je l’écoute, le remercie et le convie à rejoindre ses pénates. Et ça marche !

  3. Bonjour Sylviane ou Jung, c’est comme tu veux,

    Arriver à la zénitude et à la confiance en soi peut prendre toute une vie. Il y en a pour qui c’est naturel, mais la plupart d’entre nous devrons pas mal touiller dans le marécage avant d’y arriver. Moi, j’envie parfois ceux qui ne s’en font pas avec rien, mais ce sont rarement ces personnes qui réalisent les grandes choses que j’admire.

    En bref, les personnes que j’admire et qui réalisent de grandes choses (à mes yeux) et qui sont zen n’ont pas toujours été comme ça. Elles ont travaillé pour y arriver.

    Et il y a le genre canard qui a l’air relax, mais qui pédale drôlement sous l’eau…

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article