S'inscrire
Skype : gazou1551

Les bienfaits du millepertuis en hiver

Millepertuis*
Il n\\\\\\\'y a pas dévalution

L’arrivée de la saison froide fait toujours naître en moi un sentiment impalpable de nostalgie (le printemps qui ne reviendra que dans 6 mois…!) doublé d’une sensation de faiblesse générale. Je sens que mon esprit et mon corps réclament une aide pour leur permettre d’affronter les journées hivernales plus courtes et les petits matins froids avec énergie et optimisme.

À l’approche de l’hiver et dans ma recherche incessante des aides phytothérapeutiques les plus efficaces, je me suis intéressée de plus près à une plante aux multiples bienfaits et aux propriétés exceptionnelles : le millepertuis.

L’hiver, une saison qui fragilise notre moral

Au-delà du froid que nous arrivons toujours à affronter bravement à grand renfort de pulls douillets et de bottines fourrées, l’arrivée de l’hiver provoque chez la plupart d’entre nous un changement moral et physique plus ou moins prononcé : baisse d’humeur, coups de blues pouvant conduire à la mélancolie ou à une dépression modérée, volonté moindre, fatigue quotidienne qui nous pousse à avoir envie de cocooner sous la couette jusqu’à l’arrivée des beaux jours…

Si vous êtes comme moi confronté chaque année à ces soucis saisonniers, je vous propose de retrouver tout votre optimisme avec le millepertuis, un allié naturel qui vous sauvera de la déprime hivernale en vous inondant d’énergie et d’enthousiasme !

Le millepertuis, une plante ancestrale

Connu et utilisé depuis des siècles, le millepertuis (étymologiquement, la « fleur aux mille trous« , car ses feuilles sont criblées de minuscules perforations) est une plante européenne du genre Hypericum qui compte environ 400 espèces, la plus courante étant le « Millepertuis perforé » (Hypericum perforatum).

Joliment appelée « Herbe de la Saint-Jean » car sa floraison a lieu à la Saint-Jean, le 24 juin, soit à l’arrivée du doux été, cette belle plante rayonnante aux petites fleurs jaune d’or composées de cinq pétales était déjà utilisée par les Grecs et nos aïeux du Moyen-Âge.

Elle servait à soigner ce qu’on appelait alors les « troubles de l’âme », considérés à l’époque comme provenant de l’influence de « mauvais esprits » qui provoquaient des symptômes hélas toujours actuels : déprime, anxiété, état émotionnel amplifié…

Le millepertuis, un précieux anti-déprime hivernal !

Devenu officiellement un « antidépresseur léger » dans les années 80, le millepertuis est aujourd’hui reconnu pour ses propriétés anti-déprime. Mais par quelle magie ? Grâce à l’hypéricine et à l’hyperforine, des substances naturelles végétales présentes dans les feuilles et les fleurs du millepertuis.

Grâce à leurs qualités antivirales et photosensibilisantes exceptionnelles, ces substances agissent sur la sérotonine, le précieux neurotransmetteur responsable de notre bien-être général, physique ou moral : bonne humeur, appétit, sommeil, température corporelle, émotions… L’hormone du bonheur impalpable dont nous devons prendre soin au quotidien !

Une plante qui permet de retrouver un sommeil réparateur

Même si vous ne ressentez pas toujours son impact, le passage à l’heure d’hiver et la baisse de luminosité peuvent provoquer dans l’organisme mille et un bouleversements imperceptibles : endormissement plus long, difficulté à sortir du lit le matin, irritabilité, manque d’enthousiasme… Autant de désordres saisonniers qui rendent nos nuits moins reposantes et nos journées plus difficiles.

Le millepertuis permet à l’organisme de retrouver un équilibre et une harmonie avec les cycles naturels du jour et de la nuit en régularisant notre sommeil et en le resynchronisant avec les rythmes de la nature, pour nous permettre de traverser le changement d’heure hivernale en toute quiétude.

Comment utiliser le millepertuis ?

À l’instar de toute autre plante, le millepertuis peut s’administrer sous diverses formes, que vous choisirez selon vos préférences :

  • les infusions : à raison de 3 ou 4g de fleurs séchées dans 150 ml d’eau et de 3 à 4 tasses par jour ;
  • les gélules ou comprimés : selon les conseils d’utilisation prescrits sur la boîte, généralement 2 gélules par jour ;
  • la teinture mère : prendre 20 gouttes 3 fois par jour ;
  • l’huile essentielle : à utiliser uniquement après avis et prescription de votre médecin.

Comme pour tout traitement phytothérapeutique, soyez patient et comptez sur une cure de 2 à 4 semaines pour commencer à ressentir une amélioration. L’idéal étant de la commencer à la fin de l’été, vers la fin du mois de septembre, afin de prévenir au mieux les effets négatifs de l’hiver.

« Don des fées », « Merveille », « Herbe aux mille vertus », « Grace of God »… Autant d’appellations qui font du millepertuis LA plante phare de l’hiver à intégrer sans hésitation dans votre hygiène de vie saisonnière, pour traverser la période froide remplie de volonté et de vitalité !

Cet article a été rédigé par Nathalie du blog bonheuretsante.fr

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article