S'inscrire
Skype : gazou1551

Le bien-être des séniors, physique et psychique

4.5 (90%) 4 votes

Le bien-être physique et psychique des séniors est fonction de l’état de dépendance et aussi de leur capacité d’adaptation. Chacun est différent, même passé 60 ans et il faut en tenir compte.

Quel choix pour le bien-être des séniors ?

Ce n’est pas simple de faire un choix, ils sont multiples et pour apporter le plus de bien-être aux séniors, les solutions doivent correspondre à la personne. Cela veut dite qu’il y a pratiquement autant de solutions que de séniors (j’exagère un peu).

La personne concernée doit pouvoir faire ce qu’elle désire sans être obligée par la famille à faire le contraire. Il est indispensable de tenir compte de ce que veut la personne concernée.

Bien entendu si la personne âgée n’est plus capable de penser par elle-même, la famille fera au mieux.

Ce qui est sûr, c’est que l’on ne peut pas généraliser et il faut traiter chaque cas, comme unique. Chaque personne est unique et le reste jusqu’à son dernier souffle.

Pour vous faire comprendre que les solutions sont multiples et surtout que selon les personnes, ça change tout, je vais vous donner 3 exemples qui me sont proches.

À plus de 90 ans, elle trottait encore !

J’avais une amie qui vivait à la campagne qui accueillait sa maman durant les mois d’été. Elle gambadait sur la route (déserte ou presque) et s’occupait de préparer les repas pour tous, ça lui faisait plaisir. Tous les jours, elle allait rendre visite à ses amies avec qui elle allait se balader. La dernière fois que je l’ai vue, elle avait 96 ans. Lorsqu’elle était chez elle, à la mauvaise saison, elle faisait ses courses, préparait ses repas, et ses filles venaient lui faire ce qu’elle ne pouvait pas faire. Elle habitait dans un appartement en région parisienne au 2e sans ascenseur… Elle a été terrassée par un AVC qui l’a emportée en quelques mois. Je suis certaine que bien des gens seraient très satisfaits d’être en forme jusqu’à cet âge.

Le cas de ma maman

Pour ma maman cela ne s’est pas du tout passé de la même façon.

Ma maman était très handicapée et malgré tout, elle désirait rester chez elle, même si elle sortait peu et recevait peu de visites à par moi et mes enfants. Elle m’avait fait promettre de faire ce qu’il fallait si elle devenait un légume. Le moment venu, ce n’est pas possible de tenir de telles promesses.

J’allais la voir plusieurs fois par semaine et je lui faisais ses courses, son ménage et tout ce qu’elle avait besoin que je lui fasse. Je demeurais à 20 minutes de chez elle, ce n’était pas le bout du monde. En plus, je lui téléphonais au moins une ou deux fois par jour pour m’assurer qu’elle n’était pas tombée.

Et puis son état mental s’est dégradé. Elle s’est mise à prendre ses médicaments 2 fois par jour ou plus ou moins, au bout de 15 jours, elle n’en avait plus. Elle débranchait le téléphone, car elle pensait que ça ne lui servait à rien.

Toujours est-il cela devenait de plus en plus compliqué, car je devais me précipiter à l’heure du déjeuner pour voir si elle allait bien, puis que je ne pouvais pas l’avoir au téléphone. Je devais me déplacer de plus en plus souvent, ça devenait , mais je ne voulais pas la mettre dans une maison de retraite, car je savais que ce n’, pas ce qu’elle souhaitait. Tant que j’ai pu , je l’ai fait.

Et puis un jour je l’ai retrouvée, allongée par terre et j’ai appelé les pompiers, car elle était dans un état d’excitation peu habituel. Les pompiers sont venus et j’ai eu du mal à les convaincre de l’emmener, le chef pensait que je voulais m’en débarrasser. Heureusement un jeune pompier lui a pris sa tension et c’était catastrophique. Direction l’hôpital, elle ne reviendra plus jamais dans son appartement.

Il a fallu trouver une maison de retraite dans l’urgence, car je ne pouvais pas la garder à la maison, car nous travaillions tous et que nous ne pouvions pas assurer les soins dont elle avait besoin. 3 ans avant je l’avais prise à la maison plusieurs mois, suite à une fracture et ce fut bien compliqué, là c’était tout simplement impossible, car elle n’avait plus toute sa tête.

C’est souvent à cause de cela que la famille est obligée de prendre la décision de mettre leur parent dans une maison de retraite.

J’ai réussi à trouver une maison de retraite médicalisée à la campagne, là où je devais prendre ma retraite, quelques mois plus tard. En région parisienne ce n’était pas possible.

J’ai eu la chance d’avoir une place rapidement et il a fallu faire les démarches pour les aides financières et en attendant, il a fallu avancer l’argent.

Bref, si cela vous arrive, c’est une vraie galère. Enfin c’était une vraie galère. En effet aujourd’hui il y a les équipes de « Cap Retraite » qui aident les séniors et leur famille à trouver la solution la mieux adaptée à la situation. La cerise sur le gâteau, c’est gratuit. Belle initiative.

Moi aussi je suis sénior !

Forte de l’expérience que j’ai eue avec ma maman, je pense déjà à la solution pour mes plus vieux jours, lorsque j’aurais des difficultés à conduire, à faire mes courses, mon ménage, etc…

Ce n’est pas pour tout de suite, sans doute dans une dizaine d’années, mais j’y pense et j’en ai déjà discuté avec mes enfants et petits-enfants. Ils doivent savoir ce que je désire et je n’ai pas envie de leur faire vivre ce que j’ai vécu avec ma maman.

Aujourd’hui à 66 ans, je fais tout pour rester en forme aussi bien physiquement qu’intellectuellement. En parler ne fait pas arriver les choses simplement cela facilite, pour ne pas être dans l’urgence qui n’est jamais bonne.

Je vous ai présenté 3 cas bien différents et il existe bien plus que 3 solutions.

Faisons un petit tour parmi ce qui est possible.

Quelles possibilités pour le bien-être des seniors

Elles sont presque aussi nombreuses qu’il y a de séniors, car chacun a des besoins et des désirs différents. En ayant une connaissance de toutes les possibilités offertes peut-être serez-vous plus à même de choisir le moment venu.

Le bien-être des séniors à domicile

Cette solution n’est possible que si le sénior a encore un minimum d’autonomie. Si c’est , je pense que c’est la meilleure solution si elle a la préférence de la personne concernée. Ça lui permet de rester indépendante, de rester dans ses habitudes, de faire son petit train-train à son rythme.

Si la famille ne peut pas assumer les charges que cela implique, il existe une panoplie d’aides personnalisées pour le maintien à domicile.

On sait par expérience qu’une personne âgée qui désire rester chez elle, verra sa vie écourtée lorsqu’elle se retrouvera en maison de retraite.

Si vous voulez en savoir plus sur les aides possibles, je vous conseille « Cap Retraite » qui est là pour vous renseigner, vous guider, vous aider, tout cela gratuitement.

Les résidences séniors

Elles ont le vent en poupe.

Personnellement je trouve cette solution bien adaptée pour moi et je me suis déjà renseignée pour savoir et voir celles qui existaient dans ma région.

Vous pensez que je suis folle d’y penser à mon âge (66 ans). J’aime bien prévoir… Je sais pour l’avoir vécue que l’urgence n’est jamais bonne.

Pour moi c’est l’idéal, car on y trouve :

  • L’indépendance puis que l’on a son propre logement
  • La possibilité de cuisiner ou pas
  • Elles sont généralement très bien placées
  • Des activités physiques, culturelles sont proposées
  • Nos amies les bêtes sont admises dans presque toutes les résidences
  • L’accès aux soins médicaux est facilité
  • La solitude n’existe que si on en fait le choix
  • Etc…

Bref, je trouve cela très bien. Le hic, c’est le prix. Si l’on compare à une maison de retraite classique, c’est presque les mêmes tarifs.

Vous l’aurez compris j’envisage sérieusement cette solution pour mes vieux jours. Je suis certaine que le bien-être des séniors est assuré.

Les maisons de retraite classiques

Dans les maisons de retraite, il y a les maisons de retraite médicalisées et les autres. Parfois il y a les deux dans un seul établissement.

Pour tout vous dire, ce n’est pas vraiment l’endroit où j’ai envie de finir ma vie. Lorsque l’on devient dépendant, il n’y a pas vraiment d’autres solutions, sauf le maintien à domicile sous certaines conditions.

Si les maisons de retraite ne sont pas engageantes, c’est dû aux scandales qui ont éclaté sur les maisons de retraite où les résidents étaient mal traités et/ou l’argent était détourné. Ça ne donne pas envie.

Heureusement, toutes ne sont pas comme cela, mais souvent on associe maison de retraite à mouroir.

Si vous êtes en recherche d’une maison de retraite, là encore « Cap Retraite » peut vous aider à trouver la maison de retraite près de chez vous qui correspondra à vos attentes.

Le bien-être des seniors

Si je vous parle de « Cap Retraite », c’est que j’aurais bien aimé avoir la possibilité d’avoir un soutien, une oreille attentive, des conseils au moment où j’ai dû mettre ma maman en maison de retraite. On ne pense pas à tout, car ce n’est pas notre spécialité.

Je trouve cette initiative tellement utile et la gratuité permet qu’il n’y ait aucune exclusion. Même sur France 2, ils en ont parlé.

Le mieux pour voir les services qui sont mis à votre disposition gratuitement, c’est de vous rendre sur la page de « Cap Retraite ».


3 commentaires
  1. Merci pour tous vos conseils judicieux ,je suis agée 87 ans plus en forme dans ma tête que le reste du corps !!! on fait avec Je vais me renseigner sur CAP RETRAITE bien que je n’ai aucune envie de partir de chez moi …………

    • Bonjour,
      C’est une décision pas très facile à prendre, toutefois cela peut vous apporter un peu plus de facilités au quotidien et de la compagnie lorsque vous le souhaitez.
      Belle et douce journée
      Katibel

      • Merci pour votre réponse
        Je suis bien chez moi avec mon chat !!!! je fais encore mes courses ma cuisine et une partie de mon ménage depuis peu j’ai une femme de ménage 3 h par mois
        J’ai laissé mon nom mon no de téléphone a « CAP RETRAITE » j’ai regretté qu’ils ne donnent pas les renseignements de suite ça doit être un peu cher pour ma petite bourse
        Belle journée également a vous
        Michèle Desson

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article