S'inscrire
Skype : gazou1551

Huile essentielle de tea tree anti mycose naturelle

mycose

Les mycoses se manifestent par des démangeaisons, lésions vésiculeuses, desquamation, des plaies et des fissures de la peau et des muqueuses, rugosité de la peau des pieds…il y a autant de symptômes que de mycoses qui dans tous les cas provoquent le malaise et des sensations très désagréables.

Pour stopper la progression de la maladie et éviter la contamination de ses proches, la mise en place rapide d’un traitement antimycosique est nécessaire. Parmi les remèdes naturels l’huile essentielle de tea tree est souvent utilisée pour soigner les mycoses. Pourquoi ce remède est-il efficace et comment agit-il ?

Cet article a été rédigé par Natalia du blog Huile Essentielle de Tea Tree 

Comment se produit l’infection par la mycose ?

Mycose c’est un nom général donné à toutes les infections provoquées par des champignons, levures et moisissures. Dans la majorité des cas ce sont les Candida et les Dermatophytes qui sont les micro-organismes responsables de ces infections. La nature et la gravité de la mycose dépend du type de champignon et de l’emplacement de la lésion.

Dermatophytes

Les infections de la mycose dues aux champignons de la famille de dermatophytes se produisent en général par la contamination et touchent les pieds, les ongles, la peau et dans les cas plus rares les cheveux, les poils et la barbe (teigne). Lors de la contamination, les spores des dermatophytes pénètrent dans les tissus sous-cutanés, commencent à se multiplier et provoquent des lésions.

Les endroits les plus propices à la contamination par les mycoses sont les endroits avec des facteurs favorables aux développements des champignons : chauds et humides avec la stagnation et de l’accumulation d’eau. Ainsi les risques sont accrus dans des piscines, des saunas, des douches et des vestiaires lorsque les gens se changent et peuvent marcher pieds nus. Cependant, l’infection peut se produire dans les salons de manucure et pédicure, les hôtels ou même sur les plages.

Candidoses

Les candidoses sont les mycoses d’origine Candida principalement localisées dans des organes génitaux (mycose vaginale), les muqueuses buccales (perlèche, muguet, langue noire) et les muqueuses de l’estomac, mais peuvent aussi toucher la peau, les ongles et les cheveux.

Les champignons ou levures du genre Candida sont naturellement présents dans l’organisme humain et cohabitent en parfaite harmonie avec d’autres bactéries nécessaires à la vie de notre corps. Néanmoins, certains facteurs peuvent causer la rupture de cette harmonie. Le déséquilibre créé provoque la prolifération excessive des Candida et entraine l’infection de la mycose. Parmi ces facteurs les plus connus sont : le diabète, le traitement prolongé aux antibiotiques, l’hygiène insuffisante ou excessive. Il convient de noter que toute infection dans laquelle les défenses du corps sont réduites peut contribuer au développement des mycoses. Par ailleurs, le risque de l’infection augmente avec l’âge.

Effets de l’huile essentielle de tea tree sur les mycoses

L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé) est utilisée en Australie comment un agent antibactérien naturel depuis déjà des siècles. Mais ce n’est qu’en début du 20e siècle que les scientifiques ont commencé à s’intéresser à ses différentes actions thérapeutiques et ont mis en évidence son fort potentiel antiviral et antifongique. En 2006 la revue académique Clinical Microbiology Reviews (CMR) a publié une analyse de diverses études sur des propriétés antimicrobiennes et autres propriétés médicales de l’huile de tea tree. Cette revue confirme que les activités antifongiques de l’huile de tea tree contre les Candida et les Dermatophytes ont été démontrées par plusieurs études et explique son mécanisme d’action sur les Candida albicans qui sont responsables de la majorité des candidoses.

Lors de ces diverses expériences l’huile essentielle de tea tree a montré le pouvoir d’endommager les membranes cellulaires des agents pathogènes de façons très différentes :

En pénétrant dans les cellules des champignons, l’huile d’arbre à thé détériore considérablement leur perméabilité en les rendant ainsi plus fragiles. L’augmentation significative de la fluidité de leurs membranes a également été observée. Cette action perturbe la capacité des levures de s’adapter à la variation des températures. En outre, plusieurs études ont montré que l’huile d’arbre à thé empêche la respiration des cellules de candida.

Les autres observations ont mis en évidence que l’huile de tea tree stoppe la formation des germes des C. albicans ainsi que la formation de leurs tubes germinatifs qui représentent leur capacité invasive.

En ce qui concerne les champignons de la famille Dermatophytes, bien que plusieurs études in vitro et in vivo aient déjà montré l’efficacité inhibitrice de l’huile d’arbre à thé sur ces champignons, son mécanisme d’action sur eux n’a pas encore été recherché ou publié.

Tous ces effets observés par les scientifiques permettent de conclure que l’huile essentielle de tea tree a un fort pouvoir antimycosique. Elle modifie les cellules des champignons en entrainant leur destruction, empêche leur propagation et leur multiplication. Par ailleurs, très tolérante pour la peau elle combat les infections avec le respect des tissus cutanés. Il est pourtant important de l’utiliser avec précaution, ne pas dépasser les doses recommandées, ne pas utiliser chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans.

Sources :

Dermatophytoses ou Dermatophyties : Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) – 2014 © UMVF – Université Médicale Virtuelle Francophone

http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/dermatophytoses/site/html/cours.pdf

Candidose – Symptômes et traitement : sante-medecine.journaldesfemmes.com

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/8439-candidose-symptomes-et-traitement

Melaleuca alternifolia (Tea Tree) Oil: a Review of Antimicrobial and Other Medicinal Properties : C. F. Carson, K. A. Hammer and T. V. Riley – Clin. Microbiol. Rev. January 2006 vol. 19 no. 1 50-62

http://cmr.asm.org/content/19/1/50.long

In vitro activity of Melaleuca alternifolia (tea tree) oil against dermatophytes and other filamentous fungi : K. A. Hammer  C. F. Carson  T. V. Riley – J Antimicrob Chemother (2002) 50 (2): 195-199

https://academic.oup.com/jac/article/50/2/195/808053/In-vitro-activity-of-Melaleuca-alternifolia-tea

2 commentaires
  1. Je viens de tomber sur votre site et je le trouve très intéressent!
    Bonne continuation

    • Bonjour,

      J’espère que vous ne vous êtes pas fait mal… (je plaisante)
      Belle et douce journée
      Katibel

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Mon autorépondeur français

sg-autorepondeur.com

Auteure et éditrice

Danièle Galicia Danièle Galicia (nom de plume Katibel)