S'inscrire
Skype : gazou1551

L’huile de coco pour tous vos repas de fêtes | Calendrier de l’Avent

huile de coco

Aujourd’hui Michel du blog « Changer Gagner » va vous donner des méthodes simples et efficaces pour améliorer votre bien-être, sur tous les plans dans son article pour l’évènement « le calendrier de l’Avent du bien-être »

Et pour compléter cet article, la me parait être un bon sujet.

L’ est à utiliser à la place du beurre, des huiles ou tout autre corps gras.

Elle est même réputée pour faire mincir


 7 techniques pour le bien-être

Prenez de bonnes résolutions pour améliorer votre bien-être au quotidien avec 7 axes sur lesquels vous pouvez vous concentrer.

Mangez, méditez, bougez, lâchez prise et travailler votre spiritualité avec des techniques simples à portée de tous.

Si vous ne connaissez pas encore la PNL ou l’auto-hypnose vous devez lire cet article :

Cliquez sur le lien suivant 7 techniques pour le bien-être

Qu’est-ce que l’huile de coco ?

Définition de Wipikédia :

L’huile de coco ou huile de coprah est une fabriquée à partir de l’albumen séché de la noix de coco, appelé coprah. Elle est utilisée dans différents domaines et tout particulièrement pour la fabrication du monoï.

L’huile de coco, c’est de la graisse pure avec juste un petit peu de vitamine E. Elle ne contient ni protéines, ni glucides, pas de minéraux et pas d’autres vitamines.

Mais pour ce qui est des calories, elle en a :

  • 1 c à s d’huile de coco contient pas moins de 117 calories.

Waouh !

Mais alors me direz-vous, cette huile doit faire grossir ?

C’est ce que vous pouvez penser surtout lorsque je vous aurais dit que l’huile de coco est uniquement composée d’acides gras saturés.

Oui, mais voilà…

Si on la compare aux graisses animales très riches en acides gras saturés, l’huile de coco ne contient des acides gras à chaîne moyenne, les triglycérides à chaîne moyenne (TCM), que les autres graisses n’ont pas. Et c’est ce qui fait la différence.

Pourquoi l’huile de coco est bonne pour vous

Comme je viens de vous l’expliquer cette huile contient beaucoup de TCM (triglycérides à chaîne moyenne).

Les TCM vont directement dans le foie et sont métabolisées pour fournir de l’énergie. Et oui, l’huile de coco contient 117 calories pour 1 c à s.

Les TCM peuvent aussi être transformées en cétones qui sont réputés avoir un effet thérapeutique sur le cerveau.

Cette huile, contrairement aux autres huiles, n’est pas stockée dans votre corps. Elle ne viendra pas augmenter vos réserves de graisse sur le ventre, les cuisses, etc., elle ne donne que de l’énergie.

D’après certaines études, 15 à 30 g de TDM par jour augmente la consommation d’énergie de 5% ce qui représente 120 calories.

Vous pourriez mincir en remplaçant le beurre et les autres graisses saturées, par l’huile de coco.

Surtout ne craignez rien pour vos artères, car des études récentes démontrent qu’il n’y a pas de cause à effet entre les graisses saturées et les maladies cardio-vasculaires.
Il semble qu’il n’y ait pas de relation entre les deux.

L’huile de coco est la base de l’alimentation de nombreux peuples sous les tropiques et ils n’ont que très rarement des maladies liées à leurs artères.

Mais en plus de cette huile, leur alimentation et simple, saine et naturelle, ce qui n’est pas le cas dans nos pays civilisés.

Utilisation et vertus de l’huile de coco

huile de coco

L’huile de coco est utilisée pour la cuisine et la beauté

Chez les peuples vivant sous les tropiques, la noix de coco a de nombreuses utilisations autres que l’alimentation.

  •  L’huile de coco améliore la sensibilité à l’insuline grâce à la quantité importante de TCM
  • Lorsqu’elle remplace l’huile de soja, elle permet aux femmes souffrant d’obésité abdominale de perdre un peu de poids
  • Elle protège les neurones du cortex cérébral et améliore les fonctions cérébrales des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer
  • Comme elle contient 50% d’acide laurique, elle contribue à tuer les microbes pathogènes comme les bactéries, les virus, le staphylocoque doré et le candida albicans
  • Lorsqu’elle est chauffée, elle ne produit de composés toxiques
  • Elle remplace avantageusement le beurre dans la cuisine, végétarienne ou pas, même pour la pâtisserie
  • Elle est utilisée pour la beauté de la peau et des cheveux
  • Enfin elle fait une excellente crème solaire en cas d’exposition modérée.

Précautions

Pour bénéficier de tous les bienfaits de l’huile de coco, vous devez choisir une huile vierge, extraite à froid, sans chauffage ni produit chimique.

L’idéal est de l’acheter dans votre magasin bio.

Toutefois restez vigilants et lisez les étiquettes, même s’il faut souvent se munir d’une loupe.

Les articles déjà parus pour le calendrier de l’Avent

Mon article pour le lancement de l’évènement : La relaxation partout

Alexandre du blog « Perdre 10 kilos »

Véronique et Bruno s’occupent « les couleurs de votre chambre à coucher« 

Merci de répondre à cette question dans les commentaires :

« Vous servez-vous de l’huile de coco, pour quoi et comment ?« 


18 commentaires
  1. Bonjour Katibel,

    Un autre avantage avec l’huile de coco, c’est qu’on peut la chauffer plus que l’huile d’olive.

    Et un autre gras qui est bon pour la perte de poids est l’avocat. Un avocat par jour pour perdre du poids. C’est à essayer et c’est bienfaisant pour la peau.

    Amicalement,

    Sco!

    • Bonjour Sco,
      Oui c’est une de ces qualité. Il faudra que j’essaie les frites à l’huile de coco lorsque mes petits enfants seront là, je n’y ai jamais pensé.
      Belle et douce journée.
      Katibel

  2. Bonjour Danièle, bonjour Philippe

    Merci Sco pour l’information des avocats car j’adore ça le seul problème de l’huile de coco c’est que je n’en trouve pas ici à Lisbonne mais ça va peut-être venir
    sylviane Articles récents…Comment faire face aux changements subis ou pasMy Profile

    • Bonjour Sylviane,
      Pour l’avocat je ne savais pas non plus que ça pouvait faire perdre du poids.
      Par contre je savais qu’il ne fait pas grossir contrairement à ce que l’on a pu entendre pendant un temps.
      Belle et douce journée.
      Katibel

  3. Bonjour Katibel,

    Je serais personnellement prudent sur l’huile de coco parce que oui, il y a un lien démontré entre graisses saturées et problèmes cardiovasculaires (Harvard, etc.), la seule chose dont on s’est aperçu, c’est qu’on n’observe pas de diminution des risques Cardiovasculaires quand on diminue les graisses saturées et qu’on fait un transfert de consommation vers les glucides raffinés, cela non pas parce que les graisses saturées ne sont pas néfastes, mais parce que les glucides raffinés sont tout aussi néfastes…
    Voilà, en revanche les graisses saturées de l’huile de coco sont certainement moins néfastes que les graisses saturées animales…
    Voilà, pardon mais il faut que je fasse état de mes convictions basées sur la recherche actuelle en la matière.
    Bien amicalement
    Philippe

    • Bonjour Philippe,
      Tu as bien raison de t’exprimer car le problème des graisses saturées est loin d’être résolu.
      Chaque année qui passe apporte son lot de nouvelles études qui détruisent le mythe du gras saturé qui bouche les artères. On a la preuve aujourd’hui que le mythe du gras saturé qui rend malade du cœur (maladie coronaire, c’est-à-dire maladie des artères coronaires qui irriguent le cœur) n’avait aucune base scientifique sérieuse.
      En ce qui concerne les glucides il est effectivement prouvé que les glucides blancs sont mauvais pour la santé.
      Mais ce que l’on croit bon aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain…..
      Belle et douce journée.
      Katibel

  4. Chère Katibel,

    Désolé d’insister, mais le lien entre consommation de graisses saturées et augmentation des risques cardiovasculaires, notamment l’augmentation du cholestérol LDL avec le cortège d’inconvénients (plaque d’athérome, diamètre utile des artères qui se réduit, risque d’infarctus, AVC) est plus que démontré par des centaines d’études scientifiques sérieuses publiées dans les revues médicales du monde entier, on ne peut balayer tout cela par une simple assertion sans fondement scientifique, je suis bien placé pour le savoir car j’ai tout spécialement lu et recherché dans ce domaine qui me concerne particulièrement… alors attention à ne pas diffuser des informations erronées dont les conséquences peuvent être préjudiciables, malgré tes intentions qui je le sais sont bonnes.
    Au passage, le lien vers un article intéressant en anglais sur l’huile de coco, par Walter Willett, Directeur du Département Nutrition de Harvard:
    http://www.health.harvard.edu/newsletters/Harvard_Health_Letter/2011/May/coconut-oil
    Les méfaits du gras saturé ne sont pas un mythe !!!
    Bonne journée
    Philippe

    • RE bonjour Philippe,
      Je tiens mes sources de recherches officielles que voici :
      Une des principales autorités de santé au niveau mondial retourne sa veste
      Un premier exemple, qui en annonce de nombreux autres, vient de se produire aux Etats-Unis avec le site « UpToDate » [1]. UpToDate est un système d’aide à la décision basé sur les preuves scientifiques, réalisé par des médecins pour aider les cliniciens, sur le terrain, à prendre des décisions thérapeutiques. Il est reconnu et utilisé par les professionnels médicaux et les universités du monde entier. Il s’agit du système le plus reconnu et utilisé dans le milieu de la médecine conventionnelle dans le monde entier.

      Durant ces dix dernières années, les soupçons grandissaient. Une masse impressionnante de données a été réunie qui suggère que le lien entre la consommation de graisses saturées et les maladies des artères coronaires est soit très ténu (faible) soit inexistant.

      Mais récemment, une méta-analyse d’études d’observation a conclu à l’absence de toute relation entre les graisses saturées et les maladies des artères coronaires (artères qui alimentent le cœur en sang et qui, quand elles se bouchent, provoquent une asphyxie du cœur, l’infarctus).

      Malgré les critiques de nombreux experts contre cette étude, UpToDate a décidé qu’elle rendait désormais inévitable une mise à jour de ses recommandations, qui sont désormais les suivantes (veuillez excuser le style pesant et bureaucratique de ma traduction mais c’est ainsi qu’est rédigé le texte en anglais…) :
      « Bien qu’il soit connu qu’il y ait une relation continue proportionnelle entre la concentration sérique de cholestérol et la maladie coronaire, et que la consommation de graisses saturées dans l’alimentation augmente le taux sérique de cholestérol, une méta-analyse d’études d’observations prospectives a trouvé qu’il n’y avait pas d’association entre la consommation de graisses saturées et le risque de maladie coronaire. (c’est moi qui souligne).

      La méta-analyse a également trouvé qu’il n’y avait pas de relation entre la consommation de gras mono-insaturé et la maladie cardiaque coronaire, mais a suggéré une réduction de la maladie cardiaque coronaire avec une plus haute consommation d’acides gras polyinsaturés oméga-3 ; un bienfait des acides gras polyinsaturés oméga-6 reste incertain.

      Ces résultats étant donnés, nous ne suggérons plus d’éviter les acides gras saturés en soi, bien que de nombreux aliments riches en acides gras saturés soient moins bons pour la santé que les aliments qui en contiennent des niveaux plus réduits. (c’est encore moi qui souligne).

      En particulier, nous n’avons plus l’impression qu’il y ait des preuves substantielles en faveur des produits laitiers pauvres en graisses (comme choisir du lait écrémé plutôt que du lait plus riche en graisse). Nous continuons à conseiller de réduire la consommation d’acide gras trans. [2] »
      Il faut bien mesurer la révolution, le tremblement de terre que représente une telle déclaration.

      Soyez bien convaincus que c’est la main tremblante, justement, que les experts de UpToDate ont rédigé ces lignes qui sont en complète opposition avec ce qui est recommandé depuis des dizaines d’années.

      C’est dans la lettre du docteur Jean-Marc Dupuis que j’ai eu la surprise de découvrir cette étude.
      Mais comme je te le disais, les choses changent si vite qu’une affirmation peut en cacher une autre.
      Belle et douce journée.
      Katibel
      PS : cet article a au moins le mérite de faire parler et surtout de donner des points de vue différents. C’est toujours intéressant.

  5. As-tu les références de l’article de base, ça m’intéresserai de le lire en direct, merci ! 😉

      • Merci Danièle,
        Je viens de voir l’article mais je n’y vois la mention d’aucune référence d’étude scientifique, méthodologie, numero de publication dans un journal scientifique officiel, etc….
        Donc tu es libre de tes dires, mais sur ce sujet je ne peux te suivre !
        En outre, il faut arrêter de se leurrer, les gros intérêts financiers sont du côté de la graisse saturée, industrie laitière, de la viande, etc., donc ils mettent des pressions énormes pour aller à l’encontre de ce que la recherche scientifique a depuis longtemps démontré.
        Bien amicalement à toi
        Philippe

  6. Bonjour Danièle,

    Je ne peux qu’appuyer ce que tu dis à 200%.
    Tous les nutritionnistes et médecins américains impliqués sérieusement dans des études indépendantes et d’un niveau scientifique irréprochable, disent la même chose depuis des années !
    Ce sont des sommités dans leur domaine. Ils parlent librement.
    Mais je parle bien d’études indépendantes, justement.
    Les preuves abondent sur le site http://www.greenmedinfo.com, qui fournit une base de données des études scientifiques axées sur la nutrition.

    Philippe m’avait réclamé des preuves de ce que j’avançais l’an dernier dans mon article sur la noix de coco.
    Je n’ai jamais eu de retour, alors que j’avais pris la peine de lui donner tous les liens.

    Pour ce qui est de la graisse de coco, les études tout aussi sérieuses se sont multipliées ces dernières années.
    J’ai expliqué dans mon article, comme toi, ses incroyables bienfaits, et depuis de nombreuses études ont prouvé qu’elle régule le taux de sucre sanguin, les hormones, qu’elle a guéri de la maladie d’Alzheimer certains malades, dont le mari d’un médecin américain.
    Elle aide énormément dans la lutte contre le candida et soutient le système immunitaire.(études toutes accessibles sur greenmedinfo).

    Merci Danièle.
    Amicalement.
    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents…Comment trouver le bon regime alimentaireMy Profile

    • Bonjour Marie,
      Ta mise en cause envers moi me semble se faire en lieu et places inadéquates.
      Aucun problème et bonne chance
      Philippe

    • Bonjour Marie,
      Je comprends que chacun veuille défendre son point de vue, c’est normal.
      Je ne remets pas toutes les études scientifiques en cause mais il est vrai qu’à plusieurs occasions elles ont été remises en cause.
      Je pense que l’avenir nous en dira plus.
      Il y a 20 ans la médecine imposait un médicament pour le cholestérol à des taux bien plus élevés qu’aujourd’hui et je ne suis pas certaine que ce soit dans l’intérêt des malades mais plutôt dans celui des laboratoires.
      Ce n’est pas le seul cas.
      Malheureusement aujourd’hui il y a trop d’intérêts financiers en jeu.
      Je vous souhaite à tous deux une belle et douce soirée.
      Katibel

  7. Chère Katibel,
    Sincèrement je ne veux pas défendre mon point de vue, mais je suis toujours en quête de vérité et je n’ai pas reçu de références d’études scientifiques ayant remis en question de manière sérieuse et significative le fait que les graisses saturées sont néfastes pour la santé cardiovasculaire.
    Bonne soirée
    Philippe

    • Bonjour Philippe,
      Je ne pensais pas à toi lorsque je parlais de point de vue mais bien de tous ceux qui ont le pouvoir sur notre santé.
      On nous a déjà fait croire tant de choses qui se sont avérées inexacte que les avais différents m’intéressent.
      Belle et douce journée.
      Katibel

  8. Bonsoir tous,

    Intéressant tous ces échanges. L’intérêt des laboratoires n’est certes pas à nier. Vous me donner envie d’en savoir davantage dur l’huile de coco que je n’utilise pas.

    Pour l’avocat : ces derniers jours, (moi sortant d’une gastro) me déconseillait d’en manger sous prétexte que c’était lourd à digérer car très gras.
    Qu’en pensez-vous ? Merci.

    Hélène
    Helene Articles récents…Parole Percutante fait son ramdam avec Phobie SocialeMy Profile

    • Bonjour Hélène,
      Effectivement l’idée reçue que l’avocat est lourd et gras est bien ancrée. Personnellement j’en mange régulièrement même le soir un entier mais je ne mets pas d’huile je le mange avec du jus de citron.
      Bien souvent c’est l’accompagnement qui rend l’avocat gras et lourd.
      Mais coupé en lamelles arrosées de citron c’est très digeste.
      Belle et douce journée.
      Katibel

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article