S'inscrire
Skype : gazou1551

Épuisement maternel : le burn-out des mamans

Épuisement maternel

La naissance d’un enfant n’est pas de tout repos : entre nuits courtes, crises de larmes, couches sales et caprices de bébés, les premiers mois d’une vie de maman sont souvent éprouvants, l’épuisement maternel est alors au rendez-vous. Et dans ces conditions difficiles, certaines femmes épuisées craquent physiquement et émotionnellement. On parle alors de burn-out maternel, un syndrome désormais reconnu par les professionnels de santé.

Cet article a été rédigé par Anthony

Épuisement maternel, comment le reconnaitre ?

A l’image du burn-out en entreprise, l’épuisement maternel se caractérise par un état de fatigue psychologique, émotionnel et physiologique qui survient généralement quelques mois après la naissance d’un enfant. Une situation qui provoque chez les jeunes mamans des symptômes souvent difficiles à prendre en compte par l’entourage : des troubles du sommeil et de l’humeur, une absence de désir sexuel ou encore une fatigue chronique.

Ces symptômes d’épuisement maternel ne représentent que la première phase du burn-out maternel. La fatigue psychologique et physique laisse rapidement la place à une situation de distance entre la mère et son enfant afin de se protéger inconsciemment des facteurs de stress quotidien. Le lien émotionnel entre la maman et son nouveau-né risque alors d’être rompu.

Enfin, dans les situations les plus désastreuses, la mère peut perdre complètement confiance en soi, réduire ses activités au strict minimum, voir devenir violente envers son enfant.

Comment éviter l’épuisement maternel ?

Comme souvent, il vaut mieux prévenir que guérir. Afin de ne pas sombrer dans une telle situation, les principales concernées doivent mettre de côté le fantasme de la mère parfaite. Cette quête impossible de la perfection est à la base du sentiment d’épuisement ressenti par les jeunes mamans.

Dans le cas où elles se retrouvent malgré tout prises dans l’engrenage du burn-out maternel, il est important pour les mères de ne pas se refermer sur elles-mêmes pour réussir à se sortir de cette phase de dépression. Partager ses difficultés avec sa famille, ses amies ou un professionnel de santé peut permettre de trouver le soutien nécessaire pour faire face aux facteurs de stress liés à l’arrivée d’un enfant.

Plus qu’un rôle de conseil et d’écoute, l’entourage proche de la mère doit également intervenir afin de soulager la maman dans ses taches quotidiennes, domestiques et parentales. Ce soutien doit être associé à une capacité à déléguer de la part des mères afin de pouvoir souffler, prendre du temps pour elles et recharger leurs batteries.

Si l’entourage n’est pas attentif et à l’écoute, les mères concernées peuvent se tourner vers des lieux d’accueil parents-enfants. Ces espaces, présents partout en France, permettent de se confier en toute confiance à des psychologues, des bénévoles ou d’autres parents pendant que les enfants jouent et s’amusent dans des espaces dédiés.

De plus en plus médiatisé, le burn-out maternel est aujourd’hui une préoccupation principale pour la santé et le bien-être des mères et de leur entourage. Un entourage qui joue un rôle clé au moment de déceler une situation d’épuisement maternel, et d’accompagner les femmes qui en sont victimes afin de les aider à retrouver la joie de vivre et de profiter des moments exceptionnels liés à la naissance d’un enfant.

Les personnes inscrites à ma liste privée reçoivent en plus des informations du blog des conseils plus personnels. Si vous voulez en faire partie, il vous suffit de cliquer sur le lien : http://bit.ly/fbecontact

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Que puis-je faire pour Vous ?

Afin de vous aider sur le chemin du bien-être je vous invite à répondre à ce sondage. Un cadeau vous attend à la fin.

Auteure et éditrice

Danièle Galicia Danièle Galicia (nom de plume Katibel)