S'inscrire
Skype : gazou1551

En savoir plus sur le syndrome du canal carpien

Vous avez sûrement entendu parler du syndrome du mais lorsque l’on n’est pas concerné on ne s’en préoccupe pas et l’on ne sait pas avec précision à quoi cela correspond.

Votre cerveau a mis ça dans les oubliettes.

Qu’est-ce que le canal carpien

Le canal carpien est au centre du poignet (voir l’image). C’est un axe important où se côtoient :canal carpien

  • Les tendons qui permettent les mouvements des doigts
  •  Le nerf médian qui innerve la sensibilité de 4 de nos doigts (pouce, index, majeur, et annulaire en partie).

Le canal carpien est « coincé » entre les os du carpe et le ligament carpien transverse.

Le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien apparait lorsque la place qui lui est réservée se trouve rétrécie. Le nerf médian se trouve alors comprimé lors de son passage dans le canal carpien.

Le nerf médian conduit la sensibilité d’une partie de la main et du bras et leur permet d’effectuer des mouvements.

Lorsqu’il est comprimé, différents symptômes peuvent se manifester.

Manifestation fréquentes

Les causes du syndrome du canal carpien ne sont pas toujours bien identifiées et des examens complémentaires devront être prescrits par le médecin.

Les différentes manifestations

  • Picotements ou fourmis dans les doigts qui apparaissent surtout durant la nuit
  • Engourdissement des doigts au réveil
  • Trouble de la sensibilité du pouce, de l’index, du majeur ou de l’annulaire qui peuvent atteindre la main et le bras
  • Perte de force musculaire dans les doigts
  • Douleurs dans les doigts

Il n’est pas rare que les deux mains soient touchées par le syndrome du canal carpien.

Qui est touché par le syndrome du canal carpien

En France 130 000 personnes sont opérées chaque année pour ce syndrome.

Il peut être survenir lors de la grossesse et fréquemment chez les femmes de plus de 50 ans.

Les personnes qui font des métiers manuels nécessitant des gestes répétitifs d’une ou des deux mains, sont souvent concernées par le syndrome du canal carpien comme :

  • Les travailleurs de force
  • Les secrétaires
  • Les caissières
  • Etc…

Tous les métiers dans lesquels les mouvements de flexion, extension, torsion du poignet nécessitent de la force, ainsi que ceux provoquant des vibrations.

Les diabétiques, les personnes souffrant d’arthrite, de goutte ou de polyarthrite rhumatoïde font partie des personnes à risque.

Enfin des anomalies constitutionnelles peuvent être à l’origine du syndrome du canal carpien ainsi que des déformations acquises.

Soulager le syndrome du canal carpien

Avant même d’envisager une solution, il est souvent nécessaire de faire des examens complémentaires pour découvrir les causes réelles du syndrome avec :

  • La radiographie des mains et des poignets pour la partie osseuse
  • L’électromyogramme pour mesurer l’influx électrique transmis par le nerf médian. Cet examen permet de localiser le niveau de compression

Première solution

Le port d’une attèle au poignet la nuit, durant plusieurs semaines, afin de l’immobiliser. Cela peut donner de bons résultats.

Deuxième solution

Les injections locales de corticoïdes avec un maximum de 3, sachant que c’est surtout la première qui est efficace.

Troisième solution

Si les solutions précédentes n’ont pas donné de résultats l’opération est indispensable. Si vous ne le faites pas vous risquez d’endommager définitivement un nerf ce qui entrainerait l’insensibilité des doigts et que les muscles du pouce ne fonctionnent plus. Vous ne pourriez plus vous servir de votre pouce comme d’une pince.

La chirurgie du canal carpien

Il y a deux possibilités, soit la chirurgie classique soit la vidéo chirurgie. L’une comme l’autre sont pratiquées par des chirurgiens orthopédistes ou plastiques formés à la chirurgie de la main.

Opération classique

Le chirurgien fera une ouverture, sous anesthésie locale, pour fendre le ligament qui gêne le canal carpien ce qui fera baisser la pression et libérera le nerf.

Vous ne pourrez pas vous servir de votre main normalement pendant plusieurs semaines et un arrêt de travail d’un mois est nécessaire.

Cette intervention vous laissera une petite cicatrice (2 à 3 cm) dans la paume de la main près du poignet.

Vidéo chirurgie

L’incision faite au niveau du poignet, sous anesthésie locale, est minime. L’intervention permet de contrôler la libération du nerf grâce à la caméra.

Dès le deuxième jour vous pourrez à nouveau conduire et seulement 2 à 3 semaines d’arrêt de travail seront à envisager.

Demandez à votre médecin pour en savoir plus sur l’opération de décompression endoscopique du tunnel carpien qui est plus confortable pour le patient.

Sachez que le syndrome du canal carpien fait partie des maladies professionnelles les plus fréquentes dans la plupart des pays européens, aux États-Unis et au Canada.


Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article