S'inscrire
Skype : gazou1551

Les effets bénéfiques des postures inversées de Yoga

postures inversées
Il n\'y a pas dévalution

Les de ont de multiples bénéfices sur le corps et l’esprit. Dans les associations de quartier, elles sont rarement enseignées, car elles demandent une pratique journalière et des précautions lors de l’exécution.

Les deux principales postures inversées de yoga sont :

  • Sarvangâsana
  • Shirshâsana

Je vais vous parler des bienfaits de ses deux postures inversées de yoga, mais pas comment les exécuter.

La différence importante entre ces deux postures inversées de yoga est que pour l’une le sommet de la tête est le point d’appui, alors que pour l’autre, c’est l’arrière de la tête qui est le point d’appui avec les épaules.

Pourquoi pratiquer les postures inversées de yoga

Les Orientaux et de plus en plus d’Occidentaux admettent l’existence de courants négatifs (yang) et positifs (yin).

Les Orientaux, yogis compris, affirment qu’un flux d’énergie cosmique descend du ciel vers la terre et l’homme en est traversé verticalement du sommet du crâne vers les pieds.

Rappelons que sur la terre, l’homme est le seul à se tenir en position debout.

Avec les positions inversées de yoga, le courant agit en sens inverse, ce qui a un effet équilibrant pour l’homme. C’est sans aucun doute la raison pour laquelle les yogis attachent une grande importance à la droiture de la colonne vertébrale lors des méditations ou postures.

Aujourd’hui, les chercheurs occidentaux ont fini par admettre l’existence de ces courants qui agissent sur le corps humain, l’activité nerveuse et cérébrale.

Le docteur J. Belot a écrit «  Quand à la lumière de la biophysique, on considère la vie, on constate que les phénomènes électriques sont à la base de toute vie cellulaire et on arrive à cette conception, que le terme de tout est une chose électrique. »

Les grands Rishis de l’Inde en avaient parfaitement appréhendé la nature et leurs théories millénaires sont confirmées par les découvertes scientifiques modernes.

Les postures inversées de yoga sont tellement bénéfiques, qu’il est conseillé de les pratiquer au moins 2 fois par jour.

Les deux postures inversées de yoga

SarvangâsanaSarvangâsana

C’est la posture la plus simple des deux bien qu’elle requière une certaine souplesse. Dans l’attitude finale, le corps repose sur la nuque et les épaules, ce qui permet à tout le corps, sauf la tête, d’être en position inversée.

 

Pour ma part, je ne faisais que cette posture, car ma nuque ne supportait pas le poids de mon corps.

Cette posture n’a pas de contre-indications si ce n’est, comme pour l’autre, les infections ORL.

Shirshâsana

Cette posture inversée sur la tête n’est pas pour tout le monde. Il faut avoir une bonne musculation au niveau de la nuque. Elle n’en reste pas moins la « reine » des postures de yoga.

Ceux qui n’ont jamais pratiqué le yoga penseront que ce n’est pas pour eux et qu’ils n’en voient pas l’intérêt, à part se rompre le cou. D’autre part, ils pensent qu’un afflux trop important de sang à la tête est mauvais.

Pourtant cette posture inversée de yoga se suffit à elle seule comme pratique quotidienne.

Les effets bénéfiques des postures inversées de yoga

Les effets bénéfiques sont tellement nombreux qu’il est possible que j’en oublie.

Sarvangâsana

Généralités

  • Meilleure circulation sanguine de l’abdomen jusqu’aux doigts de pieds
  • Décongestion des organes du bas ventre
  • Soulagement des hémorroïdes
  • Soulagement des ptoses rénales, stomacales, intestinales ou utérines
  • Amélioration de l’irrigation cérébrale

Ses effets particuliers découlent de son action marquée sur la glande thyroïde, le thymus et la respiration.

Sur le squelette

Cette posture inversée efface la courbure normale de la colonne vertébrale. En effet la partie cervicale est étirée et aplatie au sol ce qui corrige les défauts de la colonne vertébrale.

Sur les muscles,  le système nerveux et le cerveau

Cette posture fortifie la sangle abdominale, car les abdominaux sont sollicités pour faire monter les jambes en l’air, puis le corps.

Au niveau des cervicales, les filets nerveux sont libérés, tonifiés et régénérés.

L’irrigation du cerveau est augmentée par la grande quantité de sang sous pression.

La pression du sternum contre le menton empêche le mouvement de la respiration haute et limite les mouvements thoraciques, obligeant à une respiration abdominale, très salutaire.

L’abdomen reçoit un drainage décongestionnant. Cette posture apporte une irrigation importante du visage ce qui prévient les rides, les atténue et les cheveux et cuir chevelu sont mieux irrigués et nourris.

Shirshâsana

Tous les effets bénéfiques de Sarvangâsana que je vous ai décrits se retrouvent presque tous avec cette posture. Les effets décrits pour la thyroïde ne font pas partie de ceux de Shirshâsana, puisque la tête repose en son sommet.

Mais il y en a d’autres :

  • Le poids du corps sur la tête a des effets sur la statique de la colonne vertébrale qui devient « parfaite ».
  • Les vertèbres lombaires ne supportant plus le poids du corps, les maux de dos disparaissent
  • La circulation sanguine est améliorée et décrasse l’organisme des toxines accumulées.
  • Les varices et hémorroïdes disparaissent
  • Les viscères du bas-ventre, les organes génitaux, les reins, l’estomac sont décongestionnés. Les intestins reprennent leur place.
  • Le système digestif est amélioré
  • Les poumons sont mieux oxygénés
  • Les facultés intellectuelles sont stimulées
  • La vue et l’ouïe s’améliorent
  • Le corps mincit grâce à un meilleur fonctionnement du métabolisme.

Comment remplacer les postures inversées de yoga

Vous pensez peut-être que tout ça n’est pas pour vous, car vous n’êtes pas capable de pratiquer ces postures.

Je peux le comprendre, car depuis 2014, je ne peux plus les pratiquer suite à un problème médical.

Pour retrouver les bienfaits des postures inversées de yoga, j’ai trouvé la solution. Je me suis procuré une table d’inversion.

Si elles étaient très onéreuses, aujourd’hui on en trouve à un prix raisonnable (5 ou 6 fois moins cher qu’un smartphone), et ça ne se démode pas.

Cela fait quelques mois que j’ai fait cette acquisition et j’en suis enchantée.

Bien entendu, je ne me muscle pas les abdominaux simplement en inversant ma position, mais en faisant quelques abdominaux la tête en bas. Dans cette position cela évite le mal de dos.

Surtout, prenez le temps qu’il faut pour passer de la position debout à tête en bas, car vous pourriez avoir la tête qui tourne et être barbouillé toute la journée.

Il est préconisé de le faire petit à petit, degré par degré.

Dès que vous vous mettez la tête plus basse que les pieds, la circulation sanguine afflue vers la tête et vous commencez à avoir les bénéfices de la posture inversée.

Si vous aussi vous souhaitez bénéficier des bienfaits des postures inversées de yoga, sans faire de yoga, la planche d’inversion est la solution.

Voici celle que je me suis achetée, si vous souhaitez vous la procurer, cliquez sur l’image.


Recherches utilisées pour trouver cet article :

yoga forme et bien etre

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article