S'inscrire
Skype : gazou1551

Croyances, pensées, énergies mieux que la loi d’attraction

Aujourd’hui je vais vous parler des sur la loi d’attraction. Encore la loi d’attraction, me direz-vous !

Et bien non, pas encore, car j’ai une opinion qui est un assez proche de celle de Sébastien Cerise, la loi d’attraction telle qu’on vous la présente n’existe pas, il faut bannir cette .

Les croyances sur la loi d’attraction

La seule attraction que je connaisse est celle de la terre sur la lune, sur les objets, les humains, etc. Mais dans ce cas, on l’appelle la loi de la gravitation. C’est une loi universelle mais qui n’a absolument rien à voir avec la loi d’attraction dont on nous parle en développement personnel. Rien ne reste suspendu, tout tombe…

En effet, si vous êtes sur la terre et que vous désirez vous en éloigner, son attraction agira sur vous jusqu’à une certaine distance. Il faut une force immense pour se détacher de la gravitation de la terre, et le seul moyen d’y arriver est la fusée. Les physiciens calculent très bien la force qu’il faut, mais moi je ne suis pas physicienne et je ne vous ennuierais pas avec ses calculs savants.

Lorsque l’attraction de la terre n’agit plus vous volez. Ou plutôt, vous errerez sans pouvoir décider de l’endroit où vous allez « atterrir », ou pas. Si vous n’avez pas la chance de rencontrer un astre qui exerce une certaine attraction, assurément, vous mourrez. Pas très drôle…

Cet exemple est juste pour vous faire prendre conscience que l’attraction dont on vous parle n’existe pas. S’il y a une énergie qui peut vous aider, elle est en vous, uniquement en vous.

La force des croyances

D’ailleurs, autour de moi, y compris moi, je ne connais pas une seule personne qui ait réussi à obtenir ce qu’elle désirait le plus, en appliquant les principes conseillés pour faire fonctionner la loi d’attraction. Par contre, ce que j’ai constaté pour moi, c’est que la force de réussir et à obtenir ou à réaliser un projet, je l’ai toujours trouvé en moi.

Car c’est bien en chacun de nous que se trouve tout ce dont nous avons besoin pour réussir. Pour cela, vous devez revoir votre façon de penser ou plutôt de vous voir. Vous êtes une personne exceptionnelle et vous devez en prendre conscience. Vous êtes unique ! Mais attention unique ne veut pas dire le roi de l’univers.

Je sais ce n’est pas facile d’en prendre conscience avec tous les blocages et toutes les croyances limitantes que l’on a en nous bien enfouis et dont nous n’avons pas toujours conscience. Pourtant, je vous assure que c’est tout à fait possible.

Je vais vous expliquer comment une croyance dont je n’étais pas consciente m’a mis des bâtons dans les roues à certaines périodes de ma vie. Cette croyance m’a surtout fait réaliser ce dont je n’avais pas particulièrement envie.

Une croyance qui me poursuit

croyances

Vos croyances sont des boulets

Durant toute ma vie, j’avais envie d’avoir un autre âge que celui que j’avais. Seulement, je n’en étais pas consciente mais je la trainais comme un boulet.

D’où me vient cette croyance ?

Comme pour beaucoup de personnes, tout d’abord de mon enfance, puis des croyances communes, des traditions, des religions, etc…

Lorsque j’étais enfant, comme beaucoup d’enfants, je voulais être « grande ». J’avais tendance à vouloir faire des choses réservées aux plus grands. Et jusqu’à ce que je sois indépendante, j’ai entendu « tu n’as pas l’âge », même plus tard, lorsque j’ai voulu m’inscrire à un concours. J’avais 35 ans et l’on m’a dit vous avez passé l’âge

À l’adolescence, je voulais être femme, d’ailleurs, physiquement je l’étais depuis l’âge de 11 ans. Ce qui était sûr, c’est que je n’étais pas bien dans ma peau. C’était la seule manifestation de mon inconscient et à cet âge, on n’y prête pas beaucoup d’attention.

J’aspirais à avoir des relations avec des jeunes plus âgés que moi. Je trouvais les jeunes filles de mon âge plutôt « idiotes ». Elles ne savaient pas ce qu’elles voulaient et je les trouvais plutôt superficielles.

Bien trop vite, vraiment trop vite, je fus mère d’un beau garçon et bien entendu je n’avais pas l’âge, enfin, l’âge normal dans notre société.

Finies les sorties, les soirées à danser, je pouponnais…

Même si j’étais ravie d’avoir un beau bébé, cela impliquait d’autres choses, comme arrêter mes études et travailler.

C’est donc ce que j’ai fait, j’ai travaillé pour élever mon premier fils.

Quelques années plus tard, je me suis mariée et j’ai eu un second fils. Toutefois, je sentais que je ne faisais pas ce à quoi j’aspirais vraiment. Je n’avais pas envie de cette vie métro, boulot, dodo…

De 30 ans à 50 ans je me suis sentie en harmonie avec ce que j’étais. Je travaillais, j’avais repris mes études, j’élevais mes enfants et je ne m’oubliai pas en faisant les activités qui me plaisaient comme le yoga et la danse. tout me réussissait.

20 ans de bonheur épanouissant c’est déjà très bien.

Année après année, je me suis approchée de la retraite. Je l’ai prise à 55 ans car j’avais exercé un travail avec des horaires décalés qui me permettaient de partir à cet âge.

À nouveau je me suis sentie en décalage, je me sentais encore très jeune (aujourd’hui encore) et je me retrouvais sans activité. Mes vieilles croyances refaisaient surface.

Je n’ai pas tenu plus d’un an à ne rien faire et alors, j’ai cherché ce qu’il m’était possible de faire sur Internet. En effet, je demeurais à la campagne, loin de la ville, et je n’avais pas beaucoup de possibilités.

J’ai découvert les immenses possibilités qu’offre Internet et j’ai appris tout ce que je pouvais pour devenir plus performante dans ce domaine auquel je ne connaissais rien. Mais cela n’a pas fait disparaitre mes croyances.

C’est ainsi que j’ai créé mon premier blog.

Je n’ai pas échappé aux arnaques et aux propositions alléchantes qui font rêver mais ne font que vous faire perdre de l’argent.

Comment se défaire des croyances s’accrochent

le bon âge

La croyance a avoir : c’est le bon âge !

À nouveau le doute m’a envahi. Je me posais la question, ai-je le bon âge pour être aussi performante que tous ces petits jeunes nés avec un ordinateur entre les mains. N’étais-je pas trop vieille pour ce genre d’activité ? Croyance, quand tu nous tient…

J’ai douté durant plusieurs années et, même si ce que je faisais me plaisais, je limitais ma réussite par cette croyance enfouie au fond de moi et dont je n’avais pas encore conscience.

Un jour, j’ai eu la joie de participer à un séminaire avec une personne extraordinaire qui a su me faire prendre conscience de cette croyance enfouie au fond de moi. Il y a deux ans, je n’aurais pas pu vous en parler car je ne la voyais pas encore. Il faut savoir que le bon, comme le mauvais est en nous et nous pouvons en prendre conscience avec un travail sur soi et de la patience. Mais lorsque c’est acquis, la vie change, car on est prêt à accepter ce qui paraît inacceptable et à vivre chaque instant présent, dans le bonheur et l’abondance. Nos croyances s’envolent mais, attention, elles ne sont pas loin, il faut être vigilant.

J’ai voulu faire cet article, un peu comme un témoignage, car aujourd’hui, je sais que mon âge n’est pas un handicap à ma réussite mais bien au contraire, un atout. J’ai d’ailleurs bien des exemples autour de moi qui me confortent dans ma confiance en ce que je suis.

Mon âge me donne l’expérience de mes erreurs et mes réussites passées et ça, c’est une grande richesse.

Vous aussi vous pouvez devenir une personne confiante en sa vie et en l’abondance dans tous les domaines.

C’est effectivement le plus difficile, accepter que l’on peut réussir, car nous avons des croyances qui nous empêchent d’être ce que nous sommes vraiment, mais la réussite de sa vie passe par là.

Il y a des méthodes, comme la méthode Coué dont je vous ai déjà parlé qui sont très efficaces sur la majorité des gens et qui fait appel à vos capacités, et croyances. Tout ce passe à l’intérieur de vous, pas besoin d’aller chercher dans l’univers…

Je vous parlerai de cette méthode plus en détail dans une série de vidéos.

En attendant, dites-moi quelles sont vos croyances limitantes et dont vous ne réussissez pas à vous défaire.


Recherches utilisées pour trouver cet article :

croyance de bien être
9 commentaires
  1. Bonjour Danielle,

    Ton article est bien mais pourquoi encore dénigrer la loi de l’attraction ?
    C’est clair que nos croyances limitantes nous empêchent d’obtenir ce que l’on veut. Dans tous les cas, la loi de l’attraction ne fonctionne pas seule. Elle fonctionne en harmonie avec toutes les autres lois de l’univers. Elle répond simplement à ce qu’on lui donne. Et ce n’est pas parce que certaines personnes pensent ne pas arriver à l’appliquer qu’elle n’existe pas…

    Bien amicalement,
    Dorian

    • Bonjour Dorian,
      Je ne dénigre pas la loi d’attraction je constate que ça ne fonctionne pas. tu reconnais qu’elle ne fonctionne pas si l’on suit uniquement cette loi. Effectivement ce qui est le plus important c’est de se préoccuper de ses croyances car on aura beau faire ce que l’on veut, tant que les croyances sont là, rien ne bougera.
      Belle et douce journée.
      Katibel

      • Chère Danielle,
        C’est une loi et une loi fonctionne tout le temps. Ce n’est pas parce qu’elle ne répond pas à nos désirs qu’elle ne fonctionne pas. Elle répond avant tout à ce que l’on vibre.
        Mais tu as raisons, les croyances et les mémoires cellulaires jouent pour beaucoup dans la balance !
        Belle journée à toi
        Dorian

  2. Bonjour,
    je me sens un peu moins seule en lisant cet article sur la loi d’attraction (sourires). Je dirais à propos de cette fameuse ‘loi’ qu’il faut séparer le bon grain de l’ivraie. Je suis ‘tombée dans la marmite’ du développement personnel à l’âge de 18 ans; j’en ai 55 ans. j’en ai expérimenté des recettes… Des livres de Joseph Murphy, en passant par ceux de Lise Bourbeau, deDr Wayne W. Dyer, Shakti Gawain,Eckhart Tolle et bien d’autres… Aujourd’hui, mes livres de chevets sont ceux de Carnegie, Tony Robins, Napoléon Hill. Tant que l’on a pas changé ses croyances, dépassé ses peurs et identifié ses blocages, la loi d’attraction, comme la pensée positive ne fonctionne pas dans la durée, sur des années. Il faut également se forger un mental de gagnant,être persévérant, maîtriser ses émotions, hyper précis sur ses objectifs et déployer un max d’énergie pour que cette loi se mette en place dans notre quotidien. Bref, c’est du boulot et ce n’est pas quelques phrases répétées machinalement ou une visualisation de cinq minutes tous les 36 du mois qui changeront notre vie.

    • Bonjour Marie-Pierre,
      Bien entendu je rejoins ton point de vue. Ce qui me fait réagir c’est que ceux qui vendent des produits sur la loi d’attraction ne parlent pas du travail personnel à faire en priorité. Et puis, on parle de loi mais je n’ai rien vu dans les recherches qui ont pu être faites qui démontre physiquement ou scientifiquement les pouvoirs de cette attraction.
      N’est-elle pas simplement le résultat d’un travail personnel sur soi ?
      Belle et douce journée.
      Katibel

  3. Bonjour,

    Je suis une grande convaincue de la loi d’attraction. Dès que je veux quelque chose, mais que je suis sûre que ça va fonctionner, je l’obtiens. Quand j’ai peur de ne pas être à la hauteur, peur que ce soit trop beau ou trop bien pour moi, je rate ou je n’obtiens pas. Comme si tout tombait sous la coupe d’une prophétie réalisatrice. Quand on est foncièrement convaincu de notre capacité et du « mérite » que l’on a a recevoir quelquechose, à réaliser un rêve. L’Univers se met en place, car nous, nous sommes en place. A mon avis c’est ça la loi d’attraction.
    Smaini Articles récents…Quick : bientôt sous l’enseigne Burger King?My Profile

    • Bonjour Smaini,
      Si j’ai bien compris, vous obtenez ce que vous souhaitez lorsque vous êtes certaine que cela va fonctionner car vous le croyez possible. Par contre lorsque vous n’y croyez pas car vous douter de vous et faites remonter vos croyances bloquantes, ça ne marche pas…
      Est-ce vraiment la loi d’attraction ?
      Belle et douce journée.
      Katibel

  4. Bonjour Katibel ,
    Ton article nous fait chaud au coeur,ayant avons dépassé la cinquantaine, nous nous sentons si jeunes et à la recherche de notre place depuis notre enfance ! Aujourd’hui,avec un blog, des téléconférences et les fruits d’un travail sur soi commencé il y a 20 ans, nous ressentons enfin que notre potentiel se met en place. C’est le bonheur !

    Belle journée à toi et à bientôt !
    Véronique et Bruno

    • Bonjour à vous deux,
      Eh oui, il faut du temps et aujourd’hui tout va si vite ou plutôt on veut tellement aller vite. Il y a des choses pour lesquelles ce n’est pas possible et connaitre son chemin de vie en fait partie.
      50 ans c’est un très bel âge et même après, je peux vous l’affirmer.
      Belle et douce journée.
      Katibel

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article