S'inscrire
Skype : gazou1551

Atchoum, les allergies sont de retour. Pensez aux plantes…

Allergies

Aujourd’hui, les allergies touchent 1 enfant sur 4 et c’est 40% de la population qui souffre d’allergie.

Les plus courantes sont les allergies respiratoires et alimentaires.

 Les symptômes allergiques

À chaque printemps les mêmes symptômes : éternuements, nez qui coule, démangeaisons, asthme… Cette allergie respiratoire est redoutée par des millions d’individus, car pour certains cela peut aller jusqu’au décès.

Les allergènes les plus courants sont les pollens, les squames d’animaux, la poussière et les moisissures.

Selon le lieu où vous demeurez, les symptômes vont être différents. Cela peut être la toux, une gêne respiratoire, ou des démangeaisons de la gorge, des yeux et du nez.

Les symptômes apparaissent en quelques secondes ou en quelques heures. Ils peuvent apparaître seulement quelques jours plus tard. Si, après une piqûre d’insecte les symptômes se poursuivent plus d’une heure, vous devez consulter un médecin au plus vite.

Pour plus d’informations sur les prévisions de pollinisation, allez sur l’excellent site du réseau national de surveillance aérologique. (RNSA) : http://www.pollens.fr

Pourquoi les allergies sont plus nombreuses ?

L’allergie est souvent héréditaire. Lorsqu’un parent est allergique, ses enfants ont 50 % de probabilités de l’être eux aussi. Quand les deux parents sont allergiques, cela peut monter jusqu’à 75 %. Toutefois, les enfants héritent d’une sensibilité à l’allergie et ne deviennent pas forcément allergiques.

De plus, ils ne sont pas forcément allergiques aux mêmes choses. Parfois, les personnes allergiques dans leur enfance ne le sont pas forcément en tant qu’adultes ?

L’environnement et le mode de vie influencent le développement des allergies et se transmettent aux enfants.

Donc une allergie héritée des parents ou acquise par une certaine exposition peut disparaître grâce à un simple changement de mode de vie… qui sera transmis aussi à la descendance !

Et pour prendre soin de vous tout au long de l’année avec des plantes, cliquez sur le bouton et découvrez la bible des remèdes naturels.

Par excès d’hygiène

Étonnamment, les enfants sont plus affectés par l’allergie dans les familles aisées.

Les risques d’allergie alimentaire et respiratoire2 augmentent avec l’hygiène croissante des pays développés qui pratiquent l’élimination systématique des microbes, surtout chez les enfants.

Les résultats de recherche prouvent qu’un environnement trop aseptisé les trois premières années après la naissance est responsable d’un système immunitaire déséquilibré.

L’enfant hérite d’une flore intestinale perturbée, notamment par l’utilisation de biocides et d’antibiotiques (Bétadine, antiseptiques, vaccinations multiples conjuguées…), sans compter la diversification d’aliments  dès l’âge de 6 mois.

L’apport de protéines autres que celles du lait de la mère prédispose également au terrain allergique en « excitant » un système immunitaire pas encore prêt.

Le stress et l’environnement aussi

Le stress chronique est une véritable pollution intérieure. Elle provoque un déséquilibre des défenses immunitaires et augmente les risques d’allergie.

L’exposition régulière des muqueuses respiratoires et intestinales à des polluants industriels contribue à nous mettre en contact avec des substances et des protéines transformées allergisantes.

Solutions naturelles contre les allergies

Un mode de vie anti-allergie

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il convient d’éviter :

  • Les antiseptiques, biocides et antibiotiques, surtout les trois premières années de la vie.
  • L’excès d’hygiène pour les enfants. Les enfants qui ont des conditions de vie difficiles et vivent souvent dans la saleté sont moins malades que les autres.
  • L’introduction précoce d’aliments exotiques comme les kiwis.
  • Les aliments industriels, tout préparés, y compris les petits pots ainsi que les additifs de synthèse. Préférez le bio.
  • Les allergènes clairement identifiés (prévenez les pics de pollens
    et de pollution).
  • Le stress chronique (pratiquez la relaxation, la méditation, la sophrologie, etc.).
  • L’exercice physique en zone polluée. Si vous êtes dans une grande ville, ne courez pas dans les rues. Allez jusqu’à un espace vert.

Pour votre bébé, optez pour un allaitement maternel exclusif pendant la 1re année (2 ans dans l’idéal), diminuez la pollution aérienne extérieure et intérieure en allant à la campagne et dans les espaces verts. Aérez régulièrement votre domicile, sauf pendant les pics de pollinisation. Enfin, consommez régulièrement du magnésium en complément.

Cinq plantes efficaces contre les allergies

Cumin noir, Nigella sativa

Les graines de nigelle modulent le système immunitaire et a de puissantes vertus antiasthmatiques. L’huile de nigelle est capable de piéger les radicaux libres, ce qui permet la diminution de l’inflammation et donc le niveau allergique.

Astragale, Astragalus membranaceus

La médecine chinoise utilise l’astragale depuis des millénaires pour redonner force et vigueur.

Elle est recommandée en prévention des affections respiratoires. L’intérêt de cette plante si elle est prise durant 6 semaines va soulager les symptômes d’allergies nasales  saisonnières et maîtriser les crises d’asthme.

Pour lire la suite, vous devez être abonné. Pas encore abonné ? Cliquez sur le bouton ci-dessous pour connaître les conditions d’abonnement.

Ou connectez-vous à votre compte :




Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Services sur mesure

Auteure et éditrice

Danièle Galicia Danièle Galicia (nom de plume Katibel)
%d blogueurs aiment cette page :