S'inscrire
Skype : gazou1551

Antidouleurs naturel et tellement agréable

antidouleurs

Savez-vous que votre corps produit naturellement des , très efficaces comme naturel.

Ces endorphines produites sur « ordre » du cerveau, comparables à l’opium sont des éléments naturels de votre corps (des opiacés) qui agissent comme la morphine.

Pour augmenter naturellement vos endorphines, et de ce fait réduire vos douleurs, il vous faut rire, oui, simplement rire. Et, si vous le faites en groupe c’est encore mieux.


Un antidouleurs physique

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, le rire n’est pas une émotion que le cerveau va traduire par un sourire sur les lèvres, pour commencer, le rire est un contraction plutôt violente du diaphragme.

On sait que pour respirer profondément par le ventre l’air pousse le diaphragme pour laisser plus de place pour que les poumons se remplissent. Dans le cas du rire c’est l’inverse, le diaphragme en se contractant, comprime les poumons et l’air est brutalement expulsé. L’ai en sortant fait vibrer les cordes vocales. Vous ferez des ha, ho, hi sonores sans pouvoir les contrôler. En effet c’est la tension en saccades du diaphragme qui provoque ces sons à chaque contraction.

Ces contractions du diaphragme a pour conséquence de vider les poumons de l’air contenu. La réaction du corps est de se plier en deux, de rire. Le fou rire vous ôtera tout contrôle de vos muscles et votre ventre peut devenir douloureux comme si vous faisiez trop d’abdos.

D’autres manifestations apparaissent :

  • vous pouvez transpirer
  • le visage rougit
  • les muscles du visage et du cou se dilatent
  • Vos yeux pleurent
  • Votre vessie peut avoir des fuites incontrôlables

C’est un peu comme « Jean qui pleure, Jean qui rit ».

Tout cela en même temps produit une grande quantité d’endorphines.

Les effets des endorphines sur notre corps

Après un bon fou rire vous n’êtes plus la même personne. Vous ressentez une certaine fatigue générale comme si vous aviez couru un marathon.

Le rire par sa tension musculaire et sa douleur a induit une augmentation importante du taux d’endorphines.

Cette forte augmentation a des effets tels que :

  • De se sentir heureux grâce aux endorphines qui apportent du bien-être. Car ce n’est pas la cause du rire qui vous rend heureux mais le fait d’avoir ri, aux éclats. D’ailleurs après un fou rire on ne se souvient pas forcément de ce qui l’a déclenché.
  • Si une douleur était présente avant de rire, vous vous apercevrez qu’elle a diminué d’intensité. Le phénomène a été observé en laboratoire par une équipe de l’Université d’Oxford.
  • Les endorphines ont un pouvoir de détente et de paix intérieure. Elles permettent de s’endormir plus facilement. Il semble que de rire en groupe donne encore plus de joie et d’enthousiasme

L’effet de groupe avec cet antidouleurs

Vous l’avez sans doute remarqué, le rire est contagieux. Qu’une personne se mette à rire aux éclats, pour finir en fou rire dans un lieu où tout le monde fait la tête et, rapidement, l’ensemble des personnes va être pris d’un fou rire sans connaître la raison de ce fou rire.

Malheureusement le rire forcé n’a pas tous ces bienfaits. Il faut que le rire vienne de vos tripes.

Le rire vous permet de réduire votre stress, cause de bien des maux et douleurs. Alors riez le plus souvent possible pour faire monter votre taux d’endorphines, et tant pis si vous avez mal aux abdominaux.

Rechercher les choses qui vous font rire et fuyez les tristes nouvelles que l’on entend à longueur de journée sur les médias.

Pour vous aider à sourire, à défaut de rire voici une maladie que l’on ne peut éviter mais prête à sourire.

Antidouleurs en pratique

Empruntés à Michel Dogna.

Quelle est cette nouvelle pathologie ?

  • Si un café t’empêche de dormir,
  • Si une bière t’envoie directement aux toilettes,
  • Si tout te parait trop cher,
  • Si n’importe quelle bêtise te met en rogne,
  • Si un léger excès fait monter l’aiguille de la balance,
  • Si tu arrives à l’Age des Métaux (cheveux d’argent, dents en or, pacemaker en titane),
  • Si la viande te fait mal à l’estomac, et le poivre t’irrite,
  • Si le sel fait monter ta tension,
  • Si tu demandes au maître d’hôtel une table, loin de la musique et des gens,
  • Si attacher tes lacets te fait mal au dos,
  • Si la télé t’endort,
  • Si tu dois te servir de plusieurs paires de lunettes (de près, loin, soleil…),
  • Si on te donne du Monsieur ou du Madame,
  • Si tu as des douleurs d’origine inconnue,
  • Si tu pleures pour rien,

Si tu as ces symptômes… ATTENTION !
C’est sûr, tu souffres d’HELLEPATHIE ! Eh Oui, HELLEPATHIE ta jeunesse !!!

Une autre pour pratiquer le rire, liée au problème de l’âge (encore !)

Voilà docteur, quand je fais l’amour, j’entends des sifflements…

Parce qu’à votre âge vous espériez quoi ?! Des applaudissements ???

Une dernière sur un trou de mémoire, courant avec l’âge

Quand j’étais petit, Dieu m’a laissé le choix entre avoir une mémoire incroyable ou un sexe gigantesque.

Mais je ne me rappelle plus ce que j’ai choisi !!!

Revenons aux choses sérieuses. Voici une antidouleurs très efficace, bien que certains en doute.

Exercice physique antidouleur

Les douleurs, qu’elles soient articulaires, musculaires ou autres, diminuent lorsque l’on pratique un exercice physique régulier.

On a tendance à croire que si l’on souffre, il est préférable de rester au calme et sans faire d’effort surtout de préserver la partie douloureuse en restant sans bouger.

C’est tout le contraire qui se passe. Le sport, comme le rire, provoque la sécrétion d’endorphines qui produisent un effet calmant.

Il y a un an ½ lorsque je suis sortie de l’hôpital après plusieurs mois allongée dans un lit sans bouger, j’avais très mal aux pieds. D’ailleurs, aujourd’hui, je souffre toujours de mes pieds car j’ai une neuropathie des membres inférieurs.

Je me suis rendue compte que de marcher n’accentuait pas ma douleur mais me permettait d’être plus en forme et de retrouver un bon moral. Par contre lorsqu’il m’arrive de restée debout, sur place, à attendre, la douleur s’accentue dès que je bouge à nouveau.

Bien entendu, il n’est pas question d’aller faire un marathon, de la boxe ou du karaté mais faire un exercice physique régulier est indispensable pour garder son autonomie et réduire les douleurs.

Vous pouvez aussi faire de l’exercice en piscine.

Quelle que soit la thérapie, il faut du temps pour que votre corps profite de ces bienfaits. Soyez patient. Et, n’oubliez pas de rire à plein poumons !


1 commentaire
  1. Bonsoir Katibel,

    Personnellement, j ai beaucoup entendu parler en bien du rire mais pour ceux qui aime les compléments alimentaires, je conseille volontiers de consommer de l’huile d’onagre ou de bourrache. Ca aide le corps à synthétiser des anti douleurs naturels. Ce n est pas aussi efficace qu un anti inflammatoire mais ca soulage sans avoir d’effets secondaires.

    Bonne soirée!
    Patrick
    Patrick Articles récents…Médecine globaleMy Profile

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article