S'inscrire
Skype : gazou1551

5 vérités sur le sucre, loin des fausses idées générales

sucre_fausses_idees

Avec le blog Vrai-Faux le Sucre, le Centre d’Études et de Documentation du (CEDUS) décrypte l’actualité santé et nutrition afin de mettre en lumière le vrai visage du . Pour Forme et Bien-être, Vrai-Faux Le Sucre à décider de s’attaquer à 5 fausses idées sur les qui durent depuis trop longtemps !


Il est devenu l’ennemi numéro 1 des magazines de beauté et des spécialistes de santé : le sucre et son impact sur la santé attisent les inquiétudes et les interrogations du grand public. En tentant d’y répondre, de nombreux médias tombent dans les raccourcis, dont certains pourraient s’avérer dangereux pour la santé.

Voici 5 vérités sur le sucre, qui tordent le cou aux idées préconçues et aux préjugés :

Le diabète n’est directement pas lié à la consommation de sucre

C’est un mythe qui a la peau dure, mais dont la confusion est compréhensible. Si le diabète se caractérise par un excès de glucose dans le sang, il n’est pas forcément lié à une consommation excessive de sucre.
Que ce soit pour le diabète de type 1 ou de type 2, les causes principales n’incluent pas la consommation de sucres. Prédisposition génétique, infections virales, ou sédentarité font partie des facteurs principaux pouvant engendrer le déclenchement du diabète.
Et le sucre dans tout ça ? Si aucun lien direct entre sucre et diabète n’a été établi par les recherches scientifiques, on peut malgré tout trouver une incidence directe. En contribuant à l’obésité, un excès de sucre peut-être la cause d’une mauvaise hygiène de vie et potentiellement de diabète.

Le sucre n’est pas une drogue

Vous avez déjà été tenté d’entrer en « désintox » de sucre ? Vous vous sentez « accro », et vous avez-peur d’une possible « overdose » ? Contrairement à ce que laisse entendre ce vocabulaire, aucune étude n’a montré à ce jour une dépendance au sucre chez l’homme.
Les études menées l’ont été principalement sur des animaux en laboratoire, dans des conditions spécifiques difficilement applicables à l’homme.
En revanche, il existe bien « une fraction d’individus ayant un comportement de consommation addictive avec le sucre » selon Serge Ahmed, chercheur en neurosciences au CNRS.

Le sucre n’est pas présent que dans les produits « sucrés »

Jus de fruits, sodas, confiseries : les sucres, sous toutes leurs formes, sont bien présents dans ces différents produits alimentaires.

À défaut de les bannir entièrement, il est nécessaire de les consommer avec modération afin de limiter l’apport journalier en sucre.
Mais la présence des sucres dans notre alimentation ne se limite pas à ces produits « sucrés ». Pour des raisons diverses et variées, vous pourriez bien retrouver la présence de certains sucres dans votre bière, ou votre charcuterie.
Que ce soit pour des raisons de conservation, ou liée à la transformation naturelle de certains produits, les sucres sont donc présents dans la majorité de notre alimentation, et pas forcément toujours néfastes.

La majorité des adultes ne consomment pas trop de sucre

C’est le leitmotiv des médias et de nombreux organismes de santé : la majorité des adultes consomment trop de sucres de façon quotidienne. Des propos qui se basent sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : La consommation de sucres ajoutés ne doit pas dépasser 50 grammes par jour chez l’adulte.
Une recommandation bien légitime, mais qui doit être suivie avec précision. Cette recommandation concerne uniquement les sucres ajoutés, et non pas les sucres présents naturellement dans les fruits ou autres aliments. Quand on sait que les Français avalent en moyenne 100 grammes de sucres totaux par jour, il est fort à parier que la part de sucres ajoutés y est inférieure à 50% dans la majorité des cas.

Arrêter sa consommation de sucre n’est pas bon pour la santé

C’est un des régimes à la mode : le régime « sans sucre » fait de nombreux adeptes depuis plusieurs années, soutenu par de nombreux guides et témoignages sur ses bénéfices. Pourtant, entamer un régime « sans sucre », en particulier du jour au lendemain, peut vite s’avérer contre-productif pour votre santé.
En effet, la majorité de ces régimes invitent à limiter, voire à supprimer la consommation de fruits ou de féculents, aliments contenant il est vrai de nombreux sucres. Seulement, ces aliments sont également indispensables pour l’organisme, permettant entre autres d’améliorer la protection contre les maladies cardio-vasculaires, ou le cancer.
Comme le sucre en morceaux, les informations diffusées par les médias sur ses méfaits sur la santé sont donc à prendre avec des pincettes. Et bien évidemment à consommer avec modération !


3 commentaires
  1. Accro on peut l’être car ma fille l’est depuis helas fort longtemps elle peut se passer de tout un tas de trucs mais mais pas de choses sucrés en particulier les gâteaux

    • Bonjour Sylviane,
      Bec sucré ou salé, quel est le mieux ? Il n’y a pas une réponse possible mais plusieurs car l’important est de rester dans la modération. Les excès sont la cause de tous nos maux…
      Belle et douce journée.
      Katibel

  2. Bonjour Danièle,

    Quand je vois les paniers aux caisses de supermarchés rempli de sodas de toutes sortes, biscuits, bonbons et autres… Je suis horrifiée car la, il y a du sucre à gogo. Certaines habitudes alimentaires nuisent à la santé et enrichissent notre système de santé.
    Pour ma part, il m’arrive d’engloutir un paquet de biscuits, je l’avoue, mais cela reste ponctuel. Sinon je ne rajoute jamais de sucre dans mes yaourts nature et je privilégie les fruits et légumes.
    Oui, tout est dans la modération.

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article